Finie la clémence pour Gisèle Carrier : direction la prison

Finie la clémence pour Gisèle Carrier : direction la prison
Sur 18 régions

THETFORD. Gisèle Carrier, 60 ans de Saint-Jean-de-Brébeuf, s’est de nouveau fait pincer au volant de sa voiture, vers midi le mardi 21 avril, puisqu’elle brisait un engagement de la cour de ne pas conduire sans que son véhicule soit muni d’un détecteur d’alcool, soit un antidémarreur éthylométrique.

Elle a comparu au palais de justice de Thetford Mines durant la même journée pour bris d’engagement. Étant donné ses antécédents, le juge a ordonné qu’elle demeure détenue. Elle a été envoyée dans un centre de détention de Québec et reviendra en cour à Thetford Mines, le lundi 27 avril.

Rappelons que Carrier avait été condamné en décembre 2013 pour une histoire de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool. Le juge au dossier lui avait retiré son permis de conduire pour une période d’un an. Cette sanction ne l’a toutefois pas empêché de se retrouver à nouveau derrière le volant de sa voiture à plusieurs reprises. À la fin de l’été dernier, elle avait d’ailleurs été arrêtée trois fois durant le même mois pour avoir conduit son véhicule sans détenir un permis valide. Elle était en entente d’une décision dans ce dossier.

À lire: Une troisième arrestation en un mois pour Gisèle Carrier

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires