La première manche à l’Isothermic

La première manche à l’Isothermic
Le gardien de l’Isothermic

La recrue Félix Lefrançois a rapidement donné les devants à l’Isothermic avec un but à 35 secondes du début lors la première partie de la série finale contre Sorel-Tracy, en route vers une victoire de 3-1 obtenue hier soir en terrain hostile. 

Malgré le nombre peu élevé de buts, ce n’est pas l’action qui manquait. La rencontre s’est déroulée à vive allure, à l’image d’une finale.

Le gardien de Thetford Mines, Gabriel Girard, a fait ce qu’il fallait pour faire gagner son équipe en résistant aux frappes des Sorelois en troisième période, alors que son homologue sorelois Mathieu Dugas a multiplié les arrêts spectaculaires en bloquant 30 des 32 tirs dirigés vers lui.

L’Isothermic est toutefois parti en force. Dès la 35e seconde de jeu, Félix Lefrançois a donné le ton en surprenant Mathieu Dugas d’un tir du côté de la mitaine. Il a ainsi calmé la foule d’un seul lancer pour donner les devants à l’Isothermic 1-0.

S’il a laissé passer le premier tir à lui faire face, Dugas s’est redressé par la suite, bloquant les nombreuses attaques de l’équipe adverse en première et deuxième période. Les Éperviers ont d’ailleurs été dominés à 15 contre 3 dans les tirs au but au premier vingt.

«Je m’attendais à ce que l’émotion redescende un peu après la série qu’on a connue contre Trois-Rivières. Quand tu ne joues pas 60 minutes, c’est dur, surtout contre des défensives aussi solides», a commenté l’entraîneur des Éperviers, Francis Breault, pour analyser le mauvais début de matchs des siens.

À mi-chemin en deuxième période, Éric Doucet a encaissé un dur coup en milieu de patinoire, mais a réussi à passer à Pierrick Martel, qui a décoché un bon tir pour égaler la marque.

Mais l’Isothermic a répliqué huit minutes plus tard lorsque Nicolas Corbeil a tout fait pour mettre la table à Maxime Lecours, qui a marqué d’un tir sur réception pour redonner une avance d’un but à Thetford Mines.

Au troisième engagement, les deux équipes se sont échangé quelques chances de marquer. Les Éperviers ont tout tenté pour revenir dans la rencontre, mais ce fut trop peu trop tard. Ils ont tiré 12 fois sur Gabriel Girard, qui n’a rien voulu savoir. Matthew Medley a clos le débat en lançant dans un filet désert avec huit secondes à faire.

«On a pesé sur le gaz en deuxième puis en troisième, mais tu ne peux pas gagner si tu ne scores pas. C’est dommage parce que Mathieu Dugas a offert toute une performance. Ce n’est pas rare que quand notre gardien en sort une grosse, on ne score pas. Il va falloir en jouer une solide sur la route demain», a conclu Breault.

Le match #2 de la finale sera ce soir à 19h 30 au Centre Mario Gosselin de Thetford Mines.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des