Bébé secoué : 33 mois de prison pour la mère

THETFORD. La mère de 24 ans du bébé qui avait été secoué il y a un an a finalement plaidé coupable, hier, au palais de justice de Thetford Mines, à des accusations de négligence criminelle, avoir causé des lésions corporelles à un mineur, trafic de stupéfiants et bris d’engagement.

Le juge de la Cour du Québec, Jean-Pierre Dumais, l’a donc condamnée à 33 mois de pénitencier. Comme la jeune femme avait déjà purgé sept mois de prison, il lui en reste donc 26 mois à faire. Compte tenu du contexte de non-publication et du devoir de protection de l’identité de l’enfant, le nom de la mère ne sera pas divulgué. 

Rappelons qu’un homme de 20 ans de Disraeli, Jean Poirier-Perreault, avait été arrêté et incarcéré, en avril 2014, après que des rougeurs aient été découvertes sur l’enfant dont il avait la garde. Un médecin avait par la suite rendu un diagnostic de bébé secoué. La mère du bambin de 10 mois avait également été arrêtée dans les jours suivants et accusée de négligence.

En plus de faire face à des accusations de voies de fait graves et de voies de fait causant des lésions corporelles, Poirier-Perreault, 20 ans, avait également été accusé de trafic de méthamphétamines et de possession de cannabis à la suite de l’enquête. Il avait aussi reçu un ordre de la cour de suivre une thérapie. En attente de la suite des procédures, il a de nouveau été arrêté le 21 avril dernier pour bris d’engagement. Il est demeuré incarcéré et sera de retour en cour le 14 juillet prochain.

 

À lire:

Bébé secoué : un homme de 20 ans est arrêté

Bébé secoué : la mère arrêtée à son tour

La mère du bébé devra suivre une thérapie

Jean Poirier-Perrde retour derrière les barreaux

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires