Défi 4 Vents : une journée pour se rassembler et se dépasser

ADSTOCK. Plus de 800 coureurs et marcheurs, provenant de partout dans la province, ont participé à la deuxième édition du Défi 4-Vents qui a eu lieu dans les secteurs Saint-Méthode et Sacré-Cœur-de-Marie, samedi dernier.

Foi de Marie-France Lessard, cet événement organisé par les écoles primaires du territoire est l’un des moins dispendieux dans son genre au Québec. «Il s’agit de la seule compétition chronométrée avec médailles dans la région. Il n’y en a pas de course organisée comme la nôtre qui soit disponible à ce prix-là», soutient la directrice de l’école aux Quatre-Vents et membre du comité organisateur.

Lors de cette journée, plusieurs distances étaient offertes afin que tout le monde puisse relever son propre défi. La course de 20 km, nommée le «Défi-Brillateur» reliait les deux secteurs, soit Sacré-Cœur-de-Marie et Saint-Méthode. Les courses de 2 km, 5 km et 10 km, quant à elles, se sont complètement déroulées dans le secteur Saint-Méthode. Les coureurs étaient d’ailleurs attendus au Complexe Sportif Mariette et Joseph Faucher dans une ambiance festive et animée. En effet, plusieurs spectateurs sont venus encourager les participants à la ligne d’arrivée.

Selon le maire d’Adstock, Pascal Binet, une activité de ce genre est très intéressante pour sa municipalité constituée de quelques petits villages fusionnés et dont le territoire est étendu. «C’est très rassembleur parce qu’on rejoint tous les secteurs. Deux écoles primaires sont liées à ce projet alors ça conscientise les jeunes. Ce n’est pas toujours évident de faire des activités avec un territoire aussi gros. Les gens sont fiers de recevoir autant de visiteurs de partout. Je pense qu’il y avait autant, sinon plus de personnes de l’extérieur pour l’édition de cette année», raconte-t-il.

L’objectif du comité organisateur était bel et bien d’attirer 800 personnes au moins. Ce qui a été mission accomplie puisque le but a été dépassé. «Après les commentaires que nous avions reçus l’an dernier, nous savions que les gens allaient en inciter d’autres à participer. Nous sommes sur le site Web Inscription en ligne et nous étions annoncés dans un magazine pour coureurs. Les gens de la région en ont aussi parlé à leur parenté de l’extérieur et cela a été bénéfique», mentionne Mme Lessard.

Les saines habitudes de vie

Les profits réalisés lors de cette journée seront directement versés au projet de développement des saines habitudes de vie des élèves du primaire de la municipalité. Effectivement, l’équipe du Défi 4-Vents souhaite inculquer ce principe aux gens de la région et leur permettre de vivre des activités sportives et des expériences culinaires hors du commun tout au long de l’année. De plus, des conférences ont été offertes sur la nutrition et l’entrainement, alors qu’un club de course a été mis en place.

«L’an passé, nous avions fait 6000 $ de profits. Nous nous attendons à plus cette année, peut-être 8000 $. Environ 95 % des élèves y ont participé avec leur famille. Ceux qui n’étaient pas là avaient simplement autre chose de prévu. C’est très bon, ça démontre que l’activité rejoint tout le monde», précise la directrice.

Un potentiel intéressant

La course de 20 km était une nouveauté cette année. Dans le futur, le maire d’Adstock aimerait bien voir un vrai demi-marathon (21 km) être offert et même, un marathon (42 km).

«On peut rêver, mais avoir le premier marathon dans la MRC des Appalaches, c’est sûr que nous avons le potentiel. Pour l’instant, il faut consolider ce qui est en place. Nous ne pouvons pas y aller trop gros tout de suite, nous en sommes seulement à la deuxième année. La plus grande difficulté c’est la capacité. Utiliser des autobus pour transporter les gens vers le départ et leur voiture serait peut-être une solution», indique M. Binet.

Pour l’an prochain, ce dernier espère attirer encore plus de coureurs. «Nous pensons avoir le même nombre de personnes et même augmenter, peut-être à 1000. On peut quand même l’espérer.»

Les gagnants des différentes catégories

Des bourses de 25 $ à 150 $ étaient remises aux vainqueurs, féminins et masculins, de chacune des distances. Les voici:

20 km : Dominic Jacques d’Adstock (1:26:46.4) et Geneviève Tardif de Saint-Georges (1:41:06.8)

10 km : Francis Bergeron de Thetford Mines (41:52.3) et Ariane Binet d’Adstock (46:58.3)

5 km : Alexis Grenier de Lévis (20:15.1) et Stéphanie Roy de Québec (22:06:.4)

2 km : Louis-Charles Samson de Saint-Césaire (8:46.3) et Alice Huard de Pont-Rouge (9:39.3)

Mention spéciale au premier du 5 km, 12 ans et moins: Justin Cameron (23:04.7), Adstock (école aux Quatre-Vents)

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des