«J’ai donné tout ce que j’avais»

«J’ai donné tout ce que j’avais»
L'entraîneur Stéphane Lachance du Club de boxe de Robertsonville et son poulain

THETFORD. Ayant disputé le plus gros tournoi de sa carrière jusqu’à maintenant, Thomas Chabot revient de Kansas City avec un bon bagage d’expérience et la certitude qu’il a sa place parmi l’élite mondiale de la boxe.

Le Thetfordois de 15 ans participait la semaine dernière à la 15e édition du «Ringside World Championships», un tournoi réunissant des boxeurs de partout dans le monde. Plus de 1600 athlètes étaient d’ailleurs inscrits dans les différentes catégories cette année.

Samedi dernier, après un combat extraordinaire où les deux boxeurs ont montré tout leur talent, le Texan Christian Roman a remporté la victoire en finale devant Thomas Chabot, deux juges sur trois ayant choisi en faveur de Roman.

«J’ai donné tout ce que j’avais. Le combat aurait pu tourner d’un côté comme de l’autre. Selon moi, je n’ai pas perdu le combat, j’ai seulement perdu la décision. Ce ne sera pas une défaite qui va rester longtemps dans ma tête», a insisté le jeune boxeur en entrevue avec le COURRIER FRONTENAC.

De son côté, le père de Thomas, Constant Chabot, parle d’un résultat crève-cœur, mais avoue que la décision n’était pas facile. «En tournoi, ils ne peuvent pas avoir d’égalité, ils doivent choisir entre les deux. On se demandait si le fait que Tom était Canadien et que la foule était derrière l’Américain ne lui avait justement pas nui dans la décision. On ne crie pas au vol, loin de là, c’était tout un combat et les deux le méritaient. Il s’agissait du meilleur combat de niveau junior que j’aie vu de ma vie, c’était épique», a raconté Constant Chabot.

Afin de se rendre en finale, l’adolescent avait remporté tous les rounds lors de ses deux autres combats, disputés le mercredi et le vendredi.

Une expérience formatrice

L’équipe de Thomas, formée de l’entraîneur Stéphane Lachance, de son père-entraîneur Constant Chabot et du jeune boxeur lui-même, s’est rendue aux États-Unis afin d’emmagasiner l’expérience. Selon eux, leur objectif a largement été atteint.

«Nous avons de bons boxeurs au Québec, mais un moment donné tu rencontres toujours les mêmes personnes et les mêmes styles. Il n’y a presque plus de boxeur qui veuille rencontrer Thomas ici. Chez nous, les boxeurs sont plus patients et s’étudient avant d’attaquer alors que là-bas (au tournoi à Kansas City), les gars étaient très agressifs. C’était parfait puisque c’est le style de Tom. Il faut avoir un cardio incroyable pour faire ça, pour se donner tout le long ainsi», a expliqué le paternel.

«C’est le tournoi que j’ai fait ayant le plus d’ingrédients pour former de bons boxeurs. Là-bas, tu ne verras pas un Mexicain ou un Chinois se battre de la même manière. Je ne connaissais pas non plus ceux que j’affrontais, donc la stratégie était d’embarquer et d’y aller à fond», a ajouté Thomas.

La Russie en septembre?

La prochaine destination internationale de Thomas Chabot pourrait bien être la Russie. En effet, une occasion d’aller y disputer un gros tournoi a récemment été mise de l’avant et s’est renforcé avec la rencontre d’un contact montréalais souhaitant aussi y participer. Cependant, la Fédération québécoise de boxe devra donner son accord avant que le jeune Thetfordois puisse y participer.

«La Fédération ne veut pas que ses boxeurs y participent, mais c’est plutôt une question de politique. Présentement, je dirais que les chances sont de 50-50 que l’on y aille. Nous ne voulons quand même pas nous mettre la Fédération à dos. Si nous y allons, ce sera par contre par nos propres moyens», a soutenu Constant Chabot.

Par ailleurs, le boxeur n’a pas d’autre combat ou événement de prévus à son agenda prochainement, mais il compte bien retourner à Kansas City en 2016. Celui qui aura 16 ans en novembre grimpera alors de la catégorie juvénile au junior. En avril, il participera de nouveau aux Championnats canadiens, lui qui en est ressorti vainqueur lors des deux dernières éditions.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires