Élections fédérales 2015 : les Libéraux misent sur la classe moyenne et les aînés

Élections fédérales 2015 : les Libéraux misent sur la classe moyenne et les aînés
David Berthiaume a procédé à l'inauguration de son local électoral situé au 222

THETFORD. Dans le cadre de l’inauguration de son local électoral thetfordois, le mercredi 16 septembre, David Berthiaume a présenté les éléments majeurs de la campagne du Parti libéral, soit le renforcement de la classe moyenne et l’amélioration de l’allocation pour les enfants.

«Notre priorité est que l’on veut redémarrer l’économie à partir de la classe moyenne. Notre plan est simple. La première chose est de diminuer leurs impôts. Nous allons imposer ceux qui ont des revenus plus élevés, ceux qui gagnent 200 000 $ et plus par année. Nous croyons que ces personnes peuvent faire un effort de plus. Nous allons aussi verser des montants mensuels aux jeunes familles, mais au contraire du Parti conservateur, nous n’allons pas imposer ces allocations», a affirmé le candidat libéral.

À cette occasion, il a annoncé l’ajout de trois nouveaux engagements: des investissements en infrastructures, la réforme de l’assurance-emploi et la bonification de la sécurité de la vieillesse.

Le plan libéral prévoit d’abord investir dans les infrastructures vertes, par exemple en ce qui concerne les énergies propres et la décontamination des terrains. Les infrastructures sociales font aussi partie des priorités du parti, telles que le logement abordable, les résidences pour personnes âgées ou encore les établissements de loisirs et culturels.

Ces investissements seront effectués sous la formule éprouvée du Fonds de la taxe sur l’essence.

Selon le candidat libéral, les aînés occupent une très grande place dans le plan de son parti. «Une personne ainée vivant seule se retrouve souvent à court d’argent. Un montant additionnel de 10 % sera donc ajouté au Supplément de revenu garanti, ce qui équivaut environ à 1 000$ de plus par année. Nous estimons également nécessaire de créer un nouvel indice du coût de la vie mieux adapté aux besoins des ainés. L’objectif est de maintenir le pouvoir d’achat de cette importante tranche d’âge dans la circonscription afin de relancer l’économie», a expliqué M. Berthiaume.

Par ailleurs, le Parti libéral désire bonifier la sécurité de la retraite. Pour ce faire, l’admissibilité aux pensions de la vieillesse sera rétablie à 65 ans, alors que le gouvernement Harper l’a fait passer à 67 ans. «Les personnes qui ont occupé toute leur vie des emplois exigeants physiquement méritent qu’on les prenne en considération. C’est plus facile pour ceux qui ont travaillé derrière un bureau toute leur vie, mais plusieurs autres sont au bout du rouleau à 65 ans», a-t-il soutenu.

Enfin, en tant que scientifique de formation, il a voulu dénoncer l’attitude du Parti conservateur avec ses scientifiques. «Ils sont bâillonnés par le gouvernement. Afin de donner des entrevues, ils doivent passer par un processus d’approbation très long qui tombe souvent sur le bureau du ministre. Ces personnes sont payées par les citoyens alors ces derniers devraient avoir accès à leur expertise plus facilement. Cette manière de fonctionner, c’est ça l’idéologie conservatrice que nous voulons remplacer», a-t-il conclu.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires