Élections fédérales 2015 : deux appuis de taille pour Jean-François Delisle

Élections fédérales 2015 : deux appuis de taille pour Jean-François Delisle
Ruth Ellen Brosseau

POLITIQUE. Le candidat néodémocrate dans Mégantic-L’Érable, Jean-François Delisle, a reçu l’appui des députés sortants Alexandre Boulerice et Ruth Ellen Brosseau, le jeudi 17 septembre. De passage à Thetford Mines, ils ont réaffirmé certains engagements de leur formation politique.

Ruth Ellen Brosseau a d’abord mentionné l’importance de soutenir le milieu agricole. «Sous la gouverne du Parti conservateur, environ 30 000 fermes familiales ont fermé leurs portes dans les dernières années. Nous avons un gouvernement qui n’a pas de vision à long terme pour soutenir la culture agroalimentaire. Le NPD s’engage à défendre et maintenir la gestion de l’offre dans son intégrité.»

Cette dernière a aussi rappelé la position de son partir concernant l’entente de principe Canada-Europe. «Le pays va importer 17 000 tonnes de fromages fins. Cela représente des pertes d’environ 350 millions $ par année. Notre parti s’est battu dans ce dossier. Dans Mégantic-L’Érable, il y a 52 municipalités et des centaines de fermes sont soumises à la gestion de l’offre. Si celle-ci disparaît, ce sont des centaines d’emplois qui seront perdus», a ajouté Mme Brosseau.

Lac-Mégantic

Le député Alexandre Boulerice, qui est aussi le coprésident de la campagne du NPD au Québec, a mentionné que son parti est le seul ayant réagi de façon responsable en s’engageant fermement à construire une voie de contournement. «Nous voulons également changer la mentalité, la vision et les pratiques du gouvernement fédéral concernant la sécurité ferroviaire. Nous nous sommes battus pour sortir des voies ferrées les wagons-citernes DOT-111.»

De plus, Alexandre Boulerice a précisé que sa formation politique entend modifier la pratique entourant la surveillance des compagnies ferroviaires. «Les conservateurs ont fait adopter l’autoréglementation et l’auto inspection un peu partout au pays, ce qui est une aberration selon nous. Il est urgent que nous puissions avoir des inspecteurs sur le terrain capables de vérifier l’état des wagons et des locomotives de manière objective et vigoureuse», a dit celui qui accuse Stephen Harper d’abdiquer ses responsabilités.

Pour du changement

S’il est élu le 19 octobre prochain, le candidat Jean-François Delisle a fait savoir qu’il s’assurera que la région touche chaque dollar promis pour favoriser son essor économique. «Les conservateurs ont laissé dormir 130 millions $ dans la caisse de Développement économique Canada et environ 35 millions $ dans le fond pour l’amiante. Non seulement nous allons conserver ces sommes, mais nous allons les dépenser au complet.»

Ce dernier ne croit pas que le candidat conservateur, Luc Berthold, parviendrait à remplacer Christian Paradis dans le cœur des Méganticois. «Ce n’est pas un vote qui se transfère. Ceux qui votaient conservateur à la dernière élection ce sont plus des gens qui donnaient leur appui à l’homme», a-t-il déclaré.

Selon lui, son adversaire doit défendre le bilan du Parti conservateur. «C’est ce que je pense qui est difficile pour lui. Il revient avec la même cassette qu’on entend au national de plus en plus. Les électeurs trouvent cela ordinaire. Luc Berthold a une notoriété, mais dire qu’il est populaire, je laisserai les gens en juger le 19 octobre», a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires