Prolongement du réseau de gaz naturel : le provincial embarque

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Prolongement du réseau de gaz naturel : le provincial embarque

Le préfet de la MRC des Appalaches, Paul Vachon, a récemment reçu la confirmation du provincial quant à sa participation financière au projet de prolongement du réseau de gaz naturel dans la région.

Le montant du provincial est toutefois conditionnel à la participation du fédéral pour une part semblable. Dans cette optique, Gaz Métro fournirait aussi un montant pour compléter les 17 millions $ nécessaires à la faisabilité du projet.

Pour ce qui est de la participation du fédéral, Paul Vachon semble être plus confiant que jamais. «J’ai rencontré aujourd’hui [15 janvier] le secrétaire parlementaire du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Pablo Rodriguez, et l’accueil a été très positif. Il a mentionné que le fédéral veut investir dans les infrastructures et je crois que le prolongement du réseau de gaz naturel dans la MRC des Appalaches convient très bien à cet objectif. Nous nous sommes échangé nos coordonnés et il m’a promis une rencontre avec le ministre», a raconté le préfet, ajoutant que les choses pourraient débouler assez rapidement.

Ce dernier a également remis à M. Rodriguez, aussi député dans la circonscription d’Honoré-Mercier, un rapport présentant les bénéfices du prolongement pour la région. Si le projet qui devrait s’étendre sur une distance de 35 km se réalise, il desservirait en gaz naturel les municipalités d’Adstock et de Sainte?Clotilde?de?Beauce, le secteur de l’aéroport de Thetford Mines et celui de la rue du Lac Noir à Black Lake. En tout, 1300 emplois dans des entreprises de la région seraient directement touchés par cette consolidation du réseau.

Vers Saint-Éphrem

Paul Vachon a également mentionné qu’il était possible que le réseau vers Sainte-Clotilde-de-Beauce se prolonge aussi de dix kilomètres vers Saint-Éphrem. La communauté d’affaires et la Municipalité surveillent d’ailleurs ce dossier de près.

«Nous voulons nous assurer d’abord du prolongement vers Saint-Clotilde, mais la distance n’est pas très grande avec Saint-Éphrem. Plusieurs entreprises de là-bas, comme chez nous, en bénéficiaient grandement», a-t-il conclu.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des