Marc-Olivier Vallerand quitte pour la Suisse

Marc-Olivier Vallerand quitte pour la Suisse
Marc-Olivier Vallerand compte 15 buts et 18 passes à sa fiche depuis le début de la saison.

L’Assurancia de Thetford a appris une bien mauvaise nouvelle alors que l’attaquant et meilleur marqueur de l’équipe, Marc-Olivier Vallerand, a annoncé son départ afin de rejoindre une équipe de la Suisse, où il complétera la présente saison.

Vallerand qui en était à sa première campagne dans la Ligue nord-américaine se dirigeait directement vers le titre de recrue de l’année, lui qui a compilé une fiche de 17 buts et 18 mentions d’aide en 21 matchs. Il occupait le onzième rang des compteurs du circuit, et ce, en dépit du fait qu’il ait raté les huit premières rencontres du calendrier. Il affichait d’ailleurs le meilleur ratio de point par match parmi tous les joueurs de la ligue.

Évidemment, son départ n’est pas sans attrister l’état-major, mais en même temps on se réjouit pour lui. « C’est certain que c’est tough pour nous d’apprendre une nouvelle comme celle-là, surtout que ça survient après la date limite pour acquérir de nouveaux joueurs. En même temps, comme organisation, on ne peut que se réjouir quand on voit un de nos joueurs se diriger dans un calibre plus élevé. Même si c’est une perte considérable pour notre équipe, nous agirons comme nous l’avons toujours fait et de façon professionnelle. Nous ne pouvons que souhaiter bonne chance à Marc-Olivier », de mentionner le directeur général et entraîneur chef Bobby Baril.

Concernant la suite des choses, Baril s’attend à voir les siens se retrousser les manches. «L’an dernier, à la même période, nous avons perdu notre meilleur marqueur (Kevin Veilleux) et d’autres gars ont répondu à l’appel en élevant leur jeu d’un cran. Il faudra se serrer les coudes».

De son côté, le porte-parole des propriétaires de l’équipe, Stéphane Bourque, regrette également la perte de Vallerand, mais se dit heureux pour ce dernier. «Il est évident que c’est une grosse perte pour notre équipe, mais il n’est pas question de lui mettre des bâtons dans les roues. C’est d’ailleurs ce qui fait qu’on n’a pas de difficulté lorsque vient le temps de recruter des joueurs. Nous respectons leurs décisions et c’est ce qui fait notre succès. Nous remercions d’ailleurs Marc-Olivier pour les précieux services qu’il nous a rendus et nous lui souhaitons bonne chance».

À l’instar de l’entraîneur, Stéphane Bourque rappelle que cette situation n’est pas la première à se produire. «En 2012, Kevin Desfossés nous a également quittés pour l’Europe et l’an dernier nous avons perdu les services de Kevin Veilleux. À chaque fois, les gars se sont regroupés et nous avons remporté le championnat. C’est une source de motivation pour ceux qui restent», a conclu M. Bourque.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des