Les Filons s’inclinent devant les Volontaires de Sherbrooke

Les Filons s’inclinent devant les Volontaires de Sherbrooke
La jeune équipe des Filons a connu une soirée difficile contre Sherbrooke

Visiblement plus affamés que leurs adversaires, les Volontaires du Cégep de Sherbrooke ont infligé un revers de 40-26 aux Filons, vendredi soir, sur le terrain multisports du Cégep de Thetford.

«Dès le début du match, on a vite compris que ce serait difficile», de reconnaître l’entraîneur-chef des Filons, Diego Ratelle, ne cachant pas sa déception. Effectivement, un touchée de sûreté, un touché sur le retour du botté de reprise et une transformation faisaient en sorte que, dès les deux premières minutes de jeu, les Volontaires menaient 9-0. Tout laissait croire que le sort des locaux était joué.

Un placement des Volontaires en fin de premier quart les portait en avance 12-0.

«Les joueurs des Volontaires avaient compris plus que les nôtres l’importance de ce match. Je ne suis pas convaincu que nos joueurs l’avaient aussi bien compris», de poursuivre l’entraîneur.

À la demie, les Sherbrookois menaient 26-9, ayant ajouté deux majeurs à leur production offensive. Pour leur part, les Filons se mettaient en marche offensivement avec un touché de sûreté et un touché transformé.

Au troisième quart, les deux formations s’échangeaient un placement et les Volontaires ajoutaient un autre touché à leur avance portée à 37-12.

Au dernier engagement, les Filons grignotaient lentement l’avance des visiteurs, mais c’était trop peu trop tard. Deux touchés transformés des Filons contre un placement pour la formation sherbrookoise n’allaient pas suffire.

«J’ai l’impression que nous avons commencé à jouer trop tard. Nous n’avons pas d’excuse. Les blessures n’expliquent pas tout. Nous avons des blessures, oui, mais nous avons aussi des joueurs pour prendre la relève. Nous avons été intimidés physiquement», d’analyser Diego Ratelle.

Les Volontaires auront effectivement choisi de saper le travail de la ligne défensive des Filons durement éprouvée par les blessures. Les visiteurs se sont contentés de 65 verges par la voie des airs. Toutefois, Jean-Simon Gouin Verrette a porté le ballon à 38 reprises pour 268 verges de gains et William Fabi s’est vu remettre le ballon 19 fois pour des gains de 148 verges. Les quatre autres porteurs sherbrookois utilisés ont couvert deux verges au total.

Une victoire contre les Volontaires aurait assuré les locaux d’une place dans les séries. «Maintenant, il nous faut viser deux victoires en trois matchs. Il n’y aura plus de parties faciles. On va devoir lutter pour notre survie», a souligné l’entraîneur des Filons.

Des chiffres…

Antoine Marcoux a complété 15 des 30 passes qu’il a tentées pour des gains aériens de 202 verges et deux touchés. Justin Côté a lancé trois passes pour des gains de 53 verges. Il a marqué un touché sur une course de deux verges. Alan Penverne y est allé d’une passe de 31 verges.

Samuel Roussin et Tristan Péloquin ont inscrit des gains aériens respectifs de 82 et 113 verges et marqué un touché chacun.

Dann Plante a été le meilleur au sol avec 72 verges de gains en 14 courses.

Les Filons revendiquent des gains de 286 verges par la voie des airs et de 124 au sol.

Défensivement, Mathieu Lambert a fait de l’excellent travail avec 12 plaqués solo et cinq plaqués assistés, dont deux entraînant des pertes.

Alan Penverne y est allé de trois convertis en autant de tentatives et d’un placement. Il a effectué quatre bottés de dégagement totalisant 151 verges et de cinq bottés d’envoi pour 176 verges.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires