Alain Bisson entend appliquer la tolérance zéro pour les coups vicieux

Alain Bisson entend appliquer la tolérance zéro pour les coups vicieux
Alain Bisson

Le nouveau préfet de discipline de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), Alain Bisson, souhaite continuer le travail déjà entamé par ses prédécesseurs en appliquant la tolérance zéro pour la violence gratuite.

Ayant déjà dirigé les Coyotes de Thetford Mines de 1996 à 1999 et le Garaga de St-Georges-de-Beauce en 2002-2003, en plus de suivre des matchs de façon sporadique, l’homme de hockey a pu voir la LNAH évoluer avec le temps.

«C’est sûr que la ligue n’est plus ce qu’elle était il y a quelques années. On essaie de plus en plus d’éliminer la violence gratuite. J’aime bien cette façon de voir et c’est pourquoi j’ai le goût de m’impliquer. Je comprends que les batailles font partie du jeu, mais pas les coups violents. C’est là-dessus que je veux continuer à travailler», a souligné Alain Bisson.

Ce dernier avait été approché par la ligue en début de saison alors qu’un membre de l’organisation de l’Assurancia de Thetford avait proposé sa candidature au poste de préfet. «Étant donné mon nouveau poste de directeur adjoint à la Polyvalente de Disraeli, je savais plus ou moins dans quoi je m’engageais. Je n’avais pas idée à 100 % des tâches et de mon nouveau poste et je ne connaissais pas non plus l’étendu de l’implication que je devais avoir dans la LNAH. J’ai alors décliné leur offre, mais on m’a recontacté récemment à la suite du départ prématuré du préfet de discipline et j’ai donc décidé d’accepter cette fois-ci parce que j’étais plus rassuré sur mon emploi du temps», a raconté M. Bisson.

Il perçoit ce nouveau poste comme un beau défi. «C’est évident que la discipline c’est une sphère que je n’ai pas vraiment touchée par le passé, mais ça va me permettre d’augmenter mes connaissances. J’ai une bonne expérience dans le hockey et j’ai une bonne idée de comment ça marche dans la LNAH.»

Sa principale tâche sera de consulter les vidéos des événements disgracieux s’étant produits chaque fin de semaine. Il se déplacera pour aller voir des matchs, mais il précise qu’on ne l’obligera pas à les voir tous. Afin d’appliquer des sanctions, Alain Bisson se basera sur ce qui a été fait par le passé et discutera avec les gouverneurs de chaque formation afin de déterminer leur philosophie pour la ligue.

@ST:Un passé de hockeyeur

@R:En plus d’avoir dirigé deux clubs de la LNAH, la carrière d’entraineur d’Alain Bisson lui a aussi permis des passages dans les niveaux Senior AA, Junior AAA et Junior AA.

Avant de devenir instructeur, il a joué son hockey junior avec les Voisins de Laval de 1982 à 1984 où il œuvrait sur le même trio qu’un certain Mario Lemieux. Il a participé à la Coupe Memorial, le tournoi de championnat du hockey junior canadien, à Kitchener en 1984, avec l’équipe de Laval, et à Shawinigan en 1985, cette fois-ci dans l’uniforme de l’équipe locale, les Cataractes. Par la suite, il a fait un stage de cinq saisons avec les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières de 1986 à 1991 où il a remporté deux championnats canadiens.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des