Un point sur quatre pour l’Assurancia

Un point sur quatre pour l’Assurancia
Billy Lacasse est le meneur chez l’Assurancia pour les buts marqués avec sept.

L’Assurancia de Thetford n’a récolté qu’un seul point sur une possibilité de quatre lors de ses deux matchs face au Cool FM de St-Georges. Après sa défaite de 3-1 à domicile la veille, la formation s’est inclinée 5-4 en prolongation au Centre sportif Lacroix-Dutil vendredi dernier.

Tirant de l’arrière 3-2 après 40 minutes de jeu, l’Assurancia a renversé la vapeur avec deux buts rapides au dernier tiers réussi successivement par Maxime Lecours et Sébastien Courcelles dans l’intervalle de 52 secondes. Cependant, avec moins de trois minutes à faire dans l’engagement, David Poulin a créé l’égalité pour forcer la période de surtemps.

Le match s’est terminé à 2:35 en prolongation sur un but controversé de Yannick Tifu. Les officiels ont fermé les yeux sur un geste qui aurait dû être pénalisé quand Kevin Cloutier a accroché Pierre-Luc Lessard à sa ligne bleue permettant à Tifu de filer seul vers Gabriel Girard pour le déjouer. Ce qui a soulevé l’indignation chez les joueurs et le personnel d’entraîneurs de l’Assurancia qui ont mis plusieurs minutes avant de retraiter à leur vestiaire.

Le vice-président des opérations hockey, Serge Cadorette, a accepté de commenter la séquence en prenant bien soin de peser ses mots. «C’est très décevant. Nous avons eu un très beau match de hockey. On veut attirer des partisans dans les arénas en augmentant le calibre. On nous dit que les arbitres ont suivi le calibre de la ligue et là on vient de voir que ce n’est pas le cas. À trois contre trois, Pierre-Luc Lessard qui se fait enfarger et même pas un deux minutes. Le gars s’échappe et il marque», a-t-il évoqué sur un ton dépité.

D’ailleurs, Serge Cadorette n’a pas trouvé convaincante l’explication de l’un des deux officiels. «Il a dit qu’il l’avait vu, mais que ce n’était pas dans sa zone et que si l’autre ne l’a pas appelé, il ne pouvait rien faire. Il s’est défendu sur l’autre alors qu’on sait très que les deux arbitres en chef peuvent donner des punitions à la grandeur de la patinoire.»

Défaite gênante

Dans le premier affrontement de cette série aller-retour entre les deux équipes, l’Assurancia s’est incliné 3-1 au Centre Mario Gosselin. Les locaux ont largement dominé la première période, mais se sont heurtés à Pierre-Olivier Pelletier qui a repoussé les 17 tirs.

Puis dans les 40 dernières minutes, l’Assurancia a semblé tomber dans un profond coma avec seulement 16 lancers au but. «On a arrêté d’exploiter nos défenseurs qui amenaient la rondelle dans la zone offensive, ce qui créait de la circulation en avant du filet. À partir de la deuxième, on a arrêté de faire ça en essayant de faire de beaux jeux. Normalement, quand ça ne fonctionne pas, tu essaies de faire des jeux simples. Là on a laissé tomber notre plan de match et c’est ça qui a fait la différence», a mentionné Pierre-Luc Lessard. Billy Lacasse a inscrit l’unique but des siens à huit secondes de la fin, privant le gardien Pelletier d’un jeu blanc.

Au cours de la prochaine fin de semaine, l’Assurancia se mesurera à deux clubs qu’il devance au classement. Après le match de vendredi à domicile contre les Prédateurs de Laval, l’Assurancia rendra visite le lendemain aux champions des dernières séries éliminatoires, les 3L de Rivière-du-Loup, qui connaissent un début de saison difficile, mais qui viennent de remporter deux de leurs trois derniers matchs.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des