Mort de Danick Lachance : toujours pas d’accusations

Mort de Danick Lachance : toujours pas d’accusations
La victime Danick Lachance

Plus de trois mois après l’accident ayant coûté la vie à Danick Lachance, le conducteur impliqué n’a toujours pas été accusé.

L’événement tragique est survenu le 21 janvier dernier sur la route 112 à la sortie de Robertsonville à Thetford Mines. La victime de 19 ans de Tring-Jonction marchait le long de la route, peu après 21 h, lorsque le véhicule conduit par un jeune homme de 18 ans est venu le percuter mortellement.

Le chauffeur a été mis en état d’arrestation après avoir été soigné pour un choc nerveux. Les policiers laissaient entendre à ce moment que celui-ci pourrait être accusé de négligence criminelle causant la mort et que le cellulaire au volant pourrait être en cause.

Or, il n’y a toujours pas d’accusations portées à l’endroit du conducteur. Celui-ci devait respecter une promesse de comparaître en date du 28 avril, mais celle-ci a été rayée de la liste. Selon le greffe criminel, son dossier est présentement à l’étude pour déterminer s’il y aura une suite ou pas. Au moment d’écrire ces lignes, aucune date de retour en Cour n’était fixée. 

«Je suis en colère. Le jeune conducteur qui a frappé mon fils est toujours en liberté après trois mois et en plus ils lui ont redonné son permis de conduire. Pour l’instant, je ne peux rien faire d’autre qu’attendre», a déploré le père de la victime, René Lachance.

À lire : Accident mortel : l’utilisation du cellulaire au volant pourrait être en cause

À lire : Accident mortel : le conducteur de 18 ans remis en liberté

À lire : Un piéton de 19 ans happé mortellement

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] mai 2017, le père de Danick, René Lachance, déplorait que celui qui aurait happé son fils ne soit toujours pas accusé. «Je suis en colère. Le jeune conducteur qui a frappé mon fils est toujours en liberté après […]