Vers l’exploitation industrielle des algues de culture au Québec

Vers l’exploitation industrielle des algues de culture au Québec
À ce jour

Après trois ans d’existence, le programme de recherche OPTIMAL de Merinov, Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) des pêches affilié au Cégep de la Gaspésie et des Îles, dresse un bilan positif de l’essor d’une nouvelle filière industrielle visant la production et la valorisation des algues de culture québécoises.    

Cinq entreprises privées, une association et neuf centres de recherche, dont OLEOTEK à Thetford Mines, participent en étroit partenariat à ce programme, financé à hauteur de 2,3 millions $ par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

Le programme OPTIMAL, qui repose sur un imposant modèle collaboratif entrepreneurs-chercheurs, met de l’avant le fort potentiel économique des algues pour le Québec. Des résultats prometteurs ont été obtenus dans chacun de ses trois axes de recherche : optimiser la culture, développer des procédés et des produits à haute valeur ajoutée et valoriser les résidus de transformation dans une optique zéro déchet.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des