«Un fonds de diversification économique représente un important levier de développement régional»

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
«Un fonds de diversification économique représente un important levier de développement régional»
Laurent Lessard et Lise Thériault ont annoncé qu’un fonds pour la diversification économique de la MRC des Appalaches serait mis sur pied d’ici la fin de l’année.

La vice-première ministre Lise Thériault était de passage à Thetford Mines, le mardi 20 juin, afin de confirmer la création au cours des prochains mois d’un fonds d’aide à la diversification économique dans la MRC des Appalaches. 

Mme Thériault, qui est également ministre responsable du Développement économique régional, était accompagnée pour l’occasion du député de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard. Plusieurs intervenants des milieux économique et municipal étaient aussi présents lors de cette conférence de presse qui s’est tenue à la salle du conseil des maires de la MRC.

«À partir du moment où l’État décide de mettre fin à une activité économique, il a le devoir d’aider la région à redémarrer son économie. C’est un engagement ferme de la vice-première ministre et du premier ministre au fait qu’il y aura un fonds de diversification qui sera mis sur pied pour la MRC des Appalaches», a-t-elle affirmé récoltant ainsi les applaudissements des gens présents.

Mme Thériault a réitéré que le gouvernement avait entendu l’appel de la région, mentionnant les interventions et la rencontre ayant eu lieu plus tôt cette année. «D’ici la fin de l’année, nous reviendrons pour vous dire combien d’argent il y aura dans le fonds», a-t-elle ajouté.

De son côté, Laurent Lessard était visiblement heureux pour sa région, mais déplorait qu’elle n’ait pas été aidée en même temps que la fin de l’exploitation de l’amiante. «On ne peut pas se battre contre un gouvernement qui ferme un secteur économique comme quand le Parti québécois a mis un terme à l’industrie de l’amiante. L’État qui met fin à une activité manufacturière c’est très rare. Avoir été laissé les mains vides a donné un goût amer», a-t-il soutenu.

Un montant à définir

Lors de l’annonce, Mme Thériault n’a pas spécifié de combien d’argent il serait question. Dans les prochains mois, plusieurs démarches seront entreprises afin d’arriver à un nombre précis. Le plan de travail comprend l’analyse des besoins en matière de développement et de diversification économiques, la revue des initiatives gouvernementales des dix dernières années spécifiques à ce territoire, la désignation des principaux enjeux et des perspectives de développement et de diversification économiques, ainsi que la définition du cadre d’intervention et des modalités de mise en œuvre du fonds de diversification économique.

La MRC est prête

Le préfet de la MRC des Appalaches, Paul Vachon, s’est dit très heureux de cette annonce qui vient confirmer la pertinence des efforts mis dans ce dossier depuis quelques années. «Ça répare ce qui semblait pour nous une injustice parce que c’est le gouvernement du Québec qui avait mis fin à l’exploitation de l’amiante sans rien recevoir de sa part.»

Il a également ajouté que la région était prête afin de faire valoir ses besoins en vue de l’analyse. «La liste est là et nous sommes prêts à travailler avec le gouvernement», a-t-il conclu.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des