Bravo Messieurs les maires Brousseau et Nadeau

Bravo Messieurs les maires Brousseau et Nadeau
Opinion

J’ai lu avec grand intérêt l’opinion du Mouvement ProChrysotile québécois parue dans l’édition du 30 mai dernier et cela m’a incité à y mettre mon grain de sel.

J’avais aussi lu avec grand intérêt l’opinion de Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines, dans l’édition du 14 mars, ainsi que celle de Gaston Nadeau, maire de Saint-Joseph-de-Coleraine, dans l’édition du 21 mars dernier et je dis bravo à ces deux élus municipaux qui ont à cœur leur région.

À en croire certains détracteurs de notre chrysotile québécois, il ne devrait plus y avoir un seul être vivant de Tring-Jonction à Asbestos en passant par Thetford Mines.  Pourtant, quand je consulte la chronique «Nécrologie» du Courrier Frontenac, plus de la moitié des personnes décédées ont plus de 79 ans?

Pour ma part, j’ai eu la chance de travailler dans une mine d’amiante, comme étudiant, pendant cinq étés; ce qui m’a permis de me payer des études universitaires. De plus, pendant ma carrière, j’ai eu l’occasion de visiter des fonderies, des usines de matières plastiques (ABS, PVC, etc.), ainsi qu’une usine de fabrication de meubles.

J’espère que les conditions de travail se sont améliorées dans ces usines, car si je devais le faire, j’irais travailler, sans crainte pour ma santé, dans une mine de chrysotile québécois, mais certainement pas dans ces autres usines.

J’ose espérer que d’autres élus municipaux, provinciaux et fédéraux vont sortir de l’ombre pour défendre notre richesse qu’est notre chrysotile québécois.

Benoît Lagueux, ingénieur chimique à la retraite

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des