Robert G. Roy, candidat du Parti libéral dans Mégantic

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Robert G. Roy, candidat du Parti libéral dans Mégantic
Robert G. Roy sera candidat pour le Parti libéral aux élections provinciales qui auront lieu le 1er octobre prochain. (Photo : Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

Robert G. Roy, le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Mégantic aux prochaines élections, se décrit avant tout comme un politicien de terrain près des citoyens de sa communauté.

Issu du monde municipal, il a réalisé deux mandats de conseiller à East Angus, de 2001 à 2009, pour ensuite devenir maire de cette même Municipalité de 2009 à 2016. Il a obtenu le rôle de préfet suppléant avant d’officiellement remporter la préfecture de la MRC du Haut-Saint-François en 2017.

Il a aussi été impliqué en tant que membre de la Fédération québécoise des municipalités et il siège à la Commission permanente sur l’aménagement du territoire, l’agriculture et l’environnement (CP-ATAE). Il est actuellement le président de Valoris et le vice-président du Comité de développement aéroportuaire de Sherbrooke (CDAS).

Selon lui, c’est son expérience en politique municipale qui l’aide à être proche des gens. «Je veux représenter la population à Québec et non pas le gouvernement dans le comté. Ce que les gens vont apprendre de moi, c’est ma franchise. Mon objectif avant les élections est de connaître chacun des dossiers des 36 municipalités. Je veux aussi connaître ceux envers lesquels Ghislain (Bolduc, actuel député de Mégantic) s’était engagé», a souligné le candidat libéral.

«La politique, ce n’est pas un travail pour moi, j’y carbure. J’ai 53 ans et j’en fais depuis âge de 18 ans.» – Robert G. Roy

Pour Robert G. Roy, le PLQ était le parti qui se rapprochait le plus de ses valeurs. «Il y a beaucoup de personnes qui s’inquiètent de voir plusieurs ministres s’en aller, mais je crois qu’un parti qui est capable de se régénérer et d’amener de nouvelles idées, c’est une bonne chose.»

Parmi les dossiers qui retiendront son attention, mentionnons celui de l’économie. «Ça ne va pas si mal, mais nous sommes capables d’améliorer la situation. La pénurie de main-d’œuvre est notamment inquiétante et c’est un problème que nous devons régler. Avant d’essayer d’amener de nouvelles entreprises, il faut stabiliser celles que l’on a en ce moment», a soutenu M. Roy tout en ajoutant que la qualité de vie des gens était aussi l’une de ses préoccupations.

Rappelons que la circonscription de Mégantic comprend notamment les municipalités de Stratford, Beaulac-Garthby, Disraeli (Paroisse), Disraeli (Ville) et Sainte-Praxède depuis les changements effectués à la carte électorale en 2011.

À presque 66 ans, Ghislain Bolduc veut profiter de la retraite qu’il n’a jamais pu prendre.

Une «véritable» retraite pour Ghislain Bolduc

Élu député de Mégantic en 2012, Ghislain Bolduc a décidé de ne pas se représenter pour le PLQ afin de profiter de la vie.

«C’est surtout une question d’âge dans mon cas. J’arrive à 66 ans et je ne me voyais pas me relancer là-dedans pour un autre quatre ans. Je ne vois plus ma femme parce que c’est une tâche qui nous accapare sept jours par semaine. J’avais pris ma retraite avant de me lancer en politique, j’avais des projets avec mon lot à bois et mon érablière, mais ça n’avançait pas. Pour les années de qualité qu’il me reste, j’aimerais bien les réaliser», a affirmé le député.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des