10 500 $ amassés lors du Défi vélo David Nadeau

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
10 500 $ amassés lors du Défi vélo David Nadeau
Une trentaine de cyclistes ont participé à l’activité les 7 et 8 juillet. (Photo : Gracieuseté)

La deuxième édition du Défi vélo d’East Broughton qui se tenait les 7 et 8 juillet a permis d’amasser 10 500 $ pour la recherche sur le cancer et des organismes locaux.

Une trentaine de participants ont d’abord effectué une petite randonnée d’environ quatre kilomètres dans les rues d’East Broughton avec les élèves de l’école Paul-VI avant d’entamer le périple aller-retour de 200 kilomètres entre la municipalité et la ville de Lévis.

Cette activité avait été initiée en 2016 par David Nadeau qui est décédé d’un cancer au printemps dernier. Avec une équipe de la région, il avait alors participé au Cyclo-défi Enbridge, un trajet à vélo de plus de 200 kilomètres en deux jours entre Montréal et Québec, afin d’amasser des fonds pour la recherche sur le cancer. L’année suivante, une activité semblable avait été organisée localement.

«En 2017, David était là et nous avions amassé environ 5000 $, donc en deux ans, nous avons doublé ce montant. Notre intention est de répéter cette activité chaque année», a expliqué l’un des organisateurs, François Roy. D’ailleurs, l’événement sera désormais appelé le Défi vélo David Nadeau.

L’activité portera désormais le nom de Défi vélo David Nadeau.

À la suite de l’édition de cette année, 4500 $ ont été remis au Centre de recherche sur le cancer de l’Hôtel-Dieu de Québec et 500 $ à Leucan. «Le samedi soir, nous avons remis l’argent au Dr Félix Couture qui était le médecin traitant de David. Ce dernier a fait partie d’un protocole de recherche d’un médicament rendu maintenant accessible. Il a en quelque sorte aidé à faire avancer la science», a souligné M. Roy.

Les 5500 $ restants ont été remis à divers organismes locaux, soit à l’école Paul-VI, à la Maison des jeunes, au terrain de jeu, au Club de ski de fond La Balade, à la St-Vincent-de-Paul, à la bibliothèque et à l’Espace famille.

À lire : Un véritable exemple de courage

À lire : «Me laisser mourir ce n’était pas une option»

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des