Michel Simard s’occupe des Brewers

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Michel Simard s’occupe des Brewers
Avec ses 12 retraits au bâton, Michel Simard en compte maintenant 80, ce qui lui confère le sommet à ce chapitre dans la Ligue de baseball majeur du Québec. (Photo : Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard)

Les Blue Sox de Thetford devaient disputer deux matchs dimanche, mais celui contre les Cardinaux de St-Jérôme en soirée a été remis en raison d’un problème électrique au stade Melançon. Dans l’unique rencontre de la journée, ils ont défait les Brewers de Montréal par la marque de 6-1 au stade Raymond Daviault.

Pour le lanceur gagnant Michel Simard, il n’était pas question d’échapper la partie. «On venait ici que pour un match et on ne voulait pas le perdre et tout monde a bien contribué.» Il a limité l’attaque des Montréalais à cinq coups sûrs. «Tout fonctionnait bien pour mon changement de vitesse et ma glissante autant quand j’étais en avant qu’en arrière dans le compte. C’est facile dans ce temps-là», a raconté celui qui a retiré 12 frappeurs sur des prises.

Seul Steve Robert l’a cogné solidement avec deux coups dans la clôture du champ gauche. «Il a eu de bonnes présences. Il a été agressif et il a frappé de bons lancers. Je ne lui ai rien donné d’alléchant, mais il a été capable de frapper quand même.»

Ses coéquipiers lui ont donné une avance de quatre points lors de leur premier tour au bâton. «Ça enlève un peu de pression, mais en même temps, tu t’attends toujours à ce que l’autre équipe revienne dans le match. Donc tu ne peux pas ralentir parce que si tu leur donnes deux ou trois points, ce n’est pas long qu’ils reviennent dans le match surtout comme dans un petit parc comme ici. Je ne voulais pas que ça arrive.»

Dominic Bolduc a bien aimé la prestation de son équipe. «C’est toujours mieux de prendre l’avance rapidement que d’essayer de rattraper l’adversaire comme on le fait souvent.» Il a apprécié que la majorité des points soient inscrits après deux retraits. «Ce n’étaient pas des manches qui s’enlignaient pour ça, mais les gars ont fait le travail et Michel (Simard) a été incroyable.»

Dany Paradis-Giroux

Les Blue Sox comptaient dans leur alignement un nouveau joueur en Dany Paradis-Giroux qui a lancé à deux occasions pour les Capitales de Québec dans la Ligue Can-Am cette saison. «On n’avait pas réussi à se parler et ne connaissait pas trop son intérêt. Ç’a toujours été difficile de l’amener avec nous. Comme il lance dans le Bas-St-Laurent, je lui ai proposé de se qualifier et lancer quand son équipe sera éliminée. Il a dit que ça lui tentait», a expliqué Dominic Bolduc.

Les chances sont plutôt minces de le voir en séries. «On va essayer qu’il se qualifie, mais ça va être difficile parce qu’il reste peu de matchs à la saison, mais si on réussit, c’est un excellent lanceur qui nous aiderait s’il était là», a ajouté l’entraîneur.

Des erreurs coûteuses

Les Blue Sox ont commis cinq erreurs dont trois en quatrième manche qui ont coûté deux points et permis au Cactus de Victoriaville de l’emporter 4-2 vendredi. Cette défaite a relégué au second plan l’excellent travail de Jonathan Paquet au monticule qui n’a concédé que quatre coups sûrs.

Dominic Bolduc en avait plus contre la décision de l’officiel, lors du dernier tour au bâton des siens, de retirer Manuel Bouffard au premier coussin sur un jeu qui semblait favoriser son joueur. «Ce n’était même pas serré. Manuel avait aisément devancé le relais, mais il a décidé qu’il était retiré. On arrivait avec le haut de l’alignement et nos chances étaient bonnes de l’emporter», a vociféré l’entraîneur après le match.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des