Volet alimentaire : une tâche colossale

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Volet alimentaire : une tâche colossale
La coordonnatrice Lyna Marois entourée de membres de son équipe. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite))

Nourrir les milliers d’athlètes, accompagnateurs, bénévoles et autres personnes qui gravitent autour de de la 53e Finale des Jeux du Québec de Thetford Mines représente un défi de taille.

La coordonnatrice à l’alimentation Lyna Marois et son équipe sont à l’œuvre depuis déjà plusieurs mois afin de mettre en place la structure organisationnelle, trouver des partenaires, bien préparer l’inventaire et répondre aux différentes demandes entourant la composition des menus offerts tout au long des neuf jours de compétition.

«Nous avons travaillé avec une nutritionniste afin de concocter des repas santé tout en tenant compte des valeurs nutritives. Nous avons aussi prévu des repas hypoallergènes puisque nous avons environ 70 athlètes, entraîneurs et accompagnateurs qui ont des allergies alimentaires dans le bloc 1, et environ le même nombre dans le second», a mentionné Mme Marois au Courrier Frontenac.

D’ailleurs, un kiosque sera spécialement aménagé dans les cafétérias des polyvalentes de Thetford et de Black Lake, ainsi qu’au Cégep afin de bien les servir. «Chaque personne aura son repas et ses collations dans un sac identifié à son nom. Les mets seront préparés à part dans une cuisine désinfectée au AS Johnson High School», a précisé la coordonnatrice.

Les repas servis tout au long de la Finale seront préparés par Paul Piché Traiteur de Trois-Rivières. Aucune entreprise de la région n’aurait répondu à l’appel d’offres compte tenu de l’ampleur de la tâche. Par contre, plusieurs compagnies et restaurateurs du territoire sont présents afin de fournir des denrées.

«Boulangerie St-Méthode a offert une commandite de 27 000 $, ce qui représente environ 3000 pains. La Bourgade a réduit ses prix et nous prépare des petits morceaux de fromage emballés individuellement en format de 40 grammes pour les athlètes. Nous avons également eu une commandite de 10 000 $ de Sobeys, ce qui nous a permis d’acheter des fruits chez IGA à Thetford Mines. Le traiteur G2L a également donné une commandite en plus de fournir des sandwichs, tandis que la compagnie Everest de Saint-Ferdinand nous a donné 600 bouteilles de 18 litres d’eau et de nombreuses caisses de contenants de 500 ml. Tous ces partenaires sont précieux», a renchéri Lyna Marois.

Lyna Marois aux côtés de bénévoles attitrés au comptoir des boites à lunch au Cégep de Thetford. Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite)

Le menu

La diversité des menus fait partie des préoccupations de l’organisation qui souhaite plaire au plus grand nombre de gens possible. Les athlètes et les accompagnateurs mangeront notamment de la lasagne, des pâtés au saumon, du pâté chinois, du porc effiloché, des pâtes, des cuisses de poulet, des côtelettes de porc dans une sauce et des salades. Ils auront droit à deux choix de menu chauds par repas.

Pour la première fois aux Jeux du Québec, les cafétérias seront en mode libre-service. «Ça ne s’est jamais fait. D’habitude, ce sont les bénévoles qui servent les jeunes, mais nous ce sera différent. Les plateaux seront là et la personne va prendre ce qu’elle veut et la quantité qu’elle désire. Notre gros défi sera de faire en sorte qu’il y ait un bon roulement. C’est d’ailleurs pour cela que nous aurons beaucoup de bénévoles», a expliqué Mme Marois.

En plus des repas du matin et du soir, des boites à lunch permettront d’apporter la nourriture du midi et les collations sur les différents sites de compétition. «Après le déjeuner, qui débute à 6 h, les gens pourront aller faire leur boite à lunch. Il y aura une station où ils ont droit de sélectionner neuf items. Ils doivent prendre une plaque de gel réfrigérante et un sandwich. Ensuite, ils ont le choix d’avoir une salade, un morceau de fromage, des légumes, des fruits, des biscuits, des barres tendres sans arachides et du yogourt à boire. Des sandwichs seront également servis aux bénévoles», a indiqué la coordonnatrice à l’alimentation.

«C’est une très belle expérience. Ça fait un an que nous travaillons là-dessus. J’ai tellement hâte de voir les jeunes, j’en ai les larmes aux yeux.» – Lyna Marois

D’importantes quantités de denrées sont entreposées sur le site de la Polyvalente de Thetford. Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite)

Environnement

Le volet environnemental n’est pas à négliger lors de l’organisation d’un événement d’une telle importance. C’est pour cela que des bénévoles seront attitrés au triage des déchets afin de recycler le plus possible. Pour y parvenir, Mme Marois et son équipe ont misé sur l’utilisation de vaisselle entièrement compostable.

«Je me suis référé aux Jeux du Canada qui ont eu lieu à Sherbrooke il y a quelques années et où ils avaient utilisé ces produits. J’ai pu entrer en contact avec le fournisseur d’une entreprise de là-bas, soit Nova Envirocom. Nous aurons 66 000 assiettes, 120 000 ustensiles, en plus d’un bon nombre de verres, couvercles et pailles, tout cela compostables», a fait savoir Lyna Marois.

Notons que le budget destiné uniquement pour le volet alimentaire se chiffre autour de 525 000 $.

Quelques chiffres

L’organisation prévoit servir entre autres :

  • 100 000 petits contenants de jus Oasis
  • Environ 3000 pains de Boulangerie St-Méthode
  • 850 kilos de porc
  • 3000 douzaines d’œufs
  • 25 000 berlingots de lait au chocolat
  • 25 000 berlingots de lait 2 %
  • 15 000 yogourts à boire

 

Partager cet article

2
Laisser un Commentaire

avatar
2
0
0
 
2
dominique martineauLine Théberge
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Line Théberge
Invité
Line Théberge

Bonjour,
Félicitations pour votre dévouement et merci.

dominique martineau
Invité
dominique martineau

Chapeaux