Santé et sécurité : une gestion de tous les instants

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Santé et sécurité : une gestion de tous les instants
Le coordonnateur en santé et sécurité, Olivier Vachon (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite))

Les volets santé et sécurité occupent une place très importante dans le cadre des Jeux du Québec. Le coordonnateur Olivier Vachon et son équipe sont à l’œuvre depuis déjà plusieurs mois afin que tout se déroule rondement.

«Pour le volet santé, nous avions à nous assurer de la présence de secouristes et de professionnels sur chaque site de compétition, en plus de prévoir un plan B étant donné qu’ils ont souvent des horaires assez chargés. Nous avions également à mettre sur pied une petite clinique médicale pour soigner les athlètes plus rapidement, plutôt que de les envoyer à l’hôpital. Évidemment, les cas les plus graves seront transférés à l’urgence», a mentionné M. Vachon au Courrier Frontenac.

Quant au volet sécurité, de nombreux bénévoles sont attitrés à cette tâche. Ils doivent entre autres prendre en charge la gestion des accès. «Chaque personne qui participe de près ou de loin à la Finale a une carte d’accréditation avec un code de couleur dessus. Le gros du travail de nos bénévoles à la sécurité est de s’assurer que les bonnes personnes entrent aux bons endroits», a ajouté le coordonnateur.

Ceux-ci ont d’ailleurs reçu une formation de base afin de bien accomplir leur mandat. «Nous faisons de la gestion par site. Comme c’est difficile de former entre 300 et 400 bénévoles en même temps, nous avons un responsable à la sécurité à chaque endroit. Ils travaillent avec nous depuis déjà quelques mois. Ils comprennent comment les Jeux fonctionnent et connaissent les procédures et les politiques», a-t-il dit.

À partir du moment où une situation devient plus poussée, les policiers de la Sûreté municipale peuvent être appelés à intervenir au besoin. «Nous ne demandons pas à nos bénévoles de jouer les superhéros. Nous savons très bien qu’ils n’ont pas les compétences pour faire cela. Par contre, nous avons une agence de Montréal rémunérée pour assurer la sécurité des sites d’hébergement et d’entreposage la nuit étant donné le niveau de responsabilités plus élevé. Il était difficile d’avoir recours à une entreprise de la région considérant les effectifs nécessaires et du prix demandé», a précisé Olivier Vachon.

Le budget attitré à la sécurité de la 53e Finale des Jeux du Québec est d’environ 60 000 $.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des