«Je vais travailler fort pour les citoyens de Lotbinière-Frontenac» – Isabelle Lecours

«Je vais travailler fort pour les citoyens de Lotbinière-Frontenac» – Isabelle Lecours
Isabelle Lecours a prononcé un discours lors de son arrivée au Café-Resto l'Allongé à Thetford Mines (Photo Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

Le raz-de-marée caquiste a aussi déferlé dans la région alors qu’Isabelle Lecours a été élue nouvelle députée de Lotbinière-Frontenac.

Elle a obtenu une majorité de 12 518 voix (53,68 %) sur son adversaire Pierre-Luc Daigle (20,51 %) du Parti libéral du Québec. Yohann Beaulieu du Parti québécois a quant à lui obtenu 9,51 % des voix et Normand Beaudet de Québec solidaire 9,48 %.

Un rassemblement avait été organisé par l’équipe de Mme Lecours au Café-resto l’Allongé à Thetford Mines. Déjà vers 20 h 30, la bonne humeur était au rendez-vous alors qu’on annonçait un gouvernement majoritaire de la Coalition avenir Québec (CAQ).

La nouvelle députée est arrivée peu après 21 h. Elle a d’abord salué les gens présents avant de prononcer un discours au cours duquel elle a notamment remercié sa famille et son équipe de bénévoles.

Volonté de changement

En entrevue avec les médias, Isabelle Lecours a raconté qu’elle était en route pour Thetford Mines quand les premiers résultats sont sortis.

«J’étais dans la voiture pendant une heure. Il y avait plein d’amis qui m’envoyaient des messages. Ils me disaient que j’étais élue, mais moi je n’ai rien vu. J’avais des frissons. Quand je suis arrivée ici, j’ai pu voir les chiffres, donc je suis vraiment très contente. Je vais travailler fort pour les citoyens de Lotbinière-Frontenac», a-t-elle dit d’emblée.

Confirmée comme candidate de la CAQ il y a plus d’un an, Isabelle Lecours a beaucoup aimé la campagne même si elle a été longue. «La politique est pour moi une passion. Ce que j’ai le plus aimé a été de rencontrer des gens, de serrer des mains et d’avoir des discussions avec eux. Ils me parlaient des enjeux et de leurs préoccupations. J’ai adoré cela.»

La nouvelle députée a senti la volonté de changement. «C’était fort. Les gens venaient vers moi et je voyais qu’ils étaient sincères», a-t-elle affirmé.

Cette dernière était très confiante quand elle se promenait sur le terrain. «Je n’ai pas vu les chiffres, mais je sentais que j’étais pour gagner. Je pense que j’ai fait une belle campagne.»

Dossiers à faire avancer

Comme premier projet, Isabelle Lecours compte bien prendre d’abord un tout petit congé «Ça fait deux ans que je n’ai pas pris de vacances, alors je vais prendre au moins une journée! Je voudrais avoir une rencontre avec les MRC. Il y a beaucoup de dossiers importants dans la région et on va les prendre un par un pour pouvoir les faire avancer», a soutenu la députée de Lotbinière-Frontenac.

Enfin, Isabelle Lecours est satisfaite que la population québécoise ait offert un mandat fort à la CAQ. «C’est sûr qu’avoir un gouvernement majoritaire, c’est parfait. J’aurais moins aimé un minoritaire parce qu’on n’a pas tous les mêmes plans et ça aurait été difficile d’avancer.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jacqueline Tondreau
Jacqueline Tondreau
3 années

Chère Isabelle : Vous avez dû voir ma photo souvent il y a quelques jours : je vous envoyais un courriel pour vous faire savoir que je voterais pour vous, à 79 ans et demi ! Je voyais bien ma photo, mais pas le message. Espérons que celui-ci se rendra à destination. Je vous félicite de  »notre » victoire, la vie s’offre à vous pour des défis nombreux et une carrière politique pleine de nouveaux défis. Jacqueline Tondreau

Damien Binette
Damien Binette
3 années

Félicitations Isabelle pour La Nouvelle Carrière qui s,annonce pour Toi . J,en suis très Heureux .

Francis Garant
Francis Garant
3 années

Dommage, nous avions un excellent candidat avec de l’expérience du côté PLQ. Le gens ont vôté pour la CAQ sans même lire leur programme (pour la majorité). La CAQ a joué la carte du populisme et doit maintenant faire face à la vraie vie.

C’est beau la volonté de changement (malgré le fait que je trouve cette pratique électorale purement Québécoise complètement ridicule) mais il faut que les changements soient pertinents et qu’ils n’aient pas d’impacts négatifs pour les générations futures (et si je me fie à vos promesses, nos jeunes hériteront d’une dette économique et d’une dette écologique qui n’est pas remboursable.

Je vous cite : «La politique est pour moi une passion. Ce que j’ai le plus aimé a été de rencontrer des gens, de serrer des mains et d’avoir des discussions avec eux. Ils me parlaient des enjeux et de leurs préoccupations. J’ai adoré cela.»

La politique, ce n’est pas seulement d’être à l’écoute mais bien de défendre les valeurs de la population que vous représentez. Laurent Lessard a fait un excellent travail et vous devez vous battre au quotidien pour notre circonscription. Elle n’est pas populaire à l’assemblée nationale et vous n’être pas une  »candidate vedette ». Il y a donc un très grand risque que nos enjeux ne soit pas pris en compte si vous ne prenez pas votre place et si vous ne connaissez pas vos dossier (comme Mr. Legault).

Malgré le fait que je n’ai pas voté pour vous. Bravo et je vous souhaite bonne chance, pour le bien de notre belle circonscription. Elle mérite un(e) député(e) à sa hauteur!!