Diego Ratelle quitte ses fonctions

Diego Ratelle quitte ses fonctions
Diego Ratelle tire sa révérence après sept saisons à la barre de l'équipe. (Photo : Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard)

Après sept saisons à la barre de l’équipe de football des Filons du Cégep de Thetford, l’entraîneur-chef Diego Ratelle quitte ses fonctions. Ayant marqué l’histoire de l’organisation à plusieurs niveaux, il entend maintenant se consacrer davantage à sa famille et à sa carrière d’enseignant.

Celui qui revendique une feuille de route impressionnante depuis son arrivée avec les Filons quitte à regret, mais se dit extrêmement heureux de son parcours. «Ce n’est pas une décision facile, mais c’est d’un commun accord avec la direction du Cégep que je passe à autre chose. On n’est jamais vraiment prêt à quitter et je le fais avec le cœur gros, mais je pense qu’il s’agit de la bonne décision», affirme Diego Ratelle.

Ce dernier ne retient que de belles choses de son association des sept dernières années avec les Filons. «C’est énorme ce que je retiens de toutes ces années. Il s’agit de l’organisation avec laquelle j’ai été le plus heureux. Je me suis épanoui à 100 %. C’est une école de la vie qui m’a fait grandir et les valeurs prônées par le Cégep sont exceptionnelles. Ça demeurera toujours un fait marquant, tant dans ma carrière d’entraîneur que dans ma vie professionnelle. Pour cela, je dois remercier des gens comme Robert Rousseau, Alain Rajotte, Rock Laflamme et Richard Tremblay qui m’ont fait confiance», de dire l’ancien porte-couleurs du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke.

Faisant preuve de beaucoup de modestie malgré ses nombreuses réalisations à la barre de l’équipe, dont deux participations au Bol d’or et une conquête de celui-ci, Diego Ratelle se dit surtout fier de sa contribution au développement du programme de football au Cégep de Thetford. «Quand j’ai été engagé, l’objectif était de bâtir une bonne équipe de division III. Sept ans plus tard, l’équipe a remporté des championnats de ligue en plus d’un Bol d’or, elle a gradué en division II et a obtenu une première participation en séries dans cette division. Le programme des Filons est maintenant reconnu. Nous avons un joueur qui a été repêché dans la NCAA et on en a d’autres dans toutes les universités. On a fait des pas de géant et on est rendu là où personne n’aurait cru pour un Cégep de moins de 1 000 étudiants».

Même s’il s’éloigne du coaching, Diego Ratelle ne ferme pas la porte à une éventuelle collaboration avec les Filons dans d’autres fonctions. «J’ai le T tatoué sur le cœur. On verra si je peux être utile à un autre niveau. Je demeure un employé du Cégep et je pourrai maintenant consacrer plus de temps à ma famille et à mes étudiants. Mes enfants sont jeunes et le moment est venu que je redonne du temps à ma conjointe qui a axé sa vie sur la mienne au cours des quinze dernières années.»

Il a propulsé les Filons à un autre niveau

Le départ de Diego Ratelle n’est pas sans émouvoir le directeur général du Cégep, Robert Rousseau, qui l’avait lui-même embauché il y a sept ans. «Diego a réalisé le mandat qu’on lui avait confié. Il a amené l’organisation à un niveau supérieur et lui a procuré une crédibilité et une notoriété auprès du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) et du monde du football. Sous sa direction, l’équipe a vu plusieurs de ses joueurs graduer au niveau universitaire, dont Matthew Bergeron avec l’Orange de Syracuse en division I de la NCAA. Il a été un très bon entraîneur pour nous. Toutefois, en raison de l’ampleur que demande maintenant une telle tâche et du fait qu’il enseigne à temps plein en gestion de commerce, cela devenait trop exigeant», d’expliquer M. Rousseau.

Rappelant les divers faits d’armes de Diego Ratelle, il ne peut passer sous silence son énorme contribution au développement du programme de football. «Que ce soit comme entraîneur ou même au niveau du recrutement, il a accompli de grandes choses pour nous. Sous sa gouverne, nous avons progressé, gagné un Bol d’or, gradué en division II et atteint les séries dans cette division pour la première fois il y a quelques semaines. Il faudra se souvenir de l’engagement profond de Diego envers l’organisation, de ses compétences et de l’attention qu’il portait au développement scolaire et athlétique de ses joueurs».

Pour sa part, le responsable des sports au Cégep, Alain Rajotte, a également louangé le travail de Diego Ratelle. «Il fait partie de notre organisation depuis sept ans. Il a contribué de manière importante au rayonnement du Cégep et a accompli un travail de grande qualité en tant qu’entraîneur-chef des Filons».

Le mot de la fin appartient toutefois à Robert Rousseau. «Diego est une personne passionnée et son charisme a su attirer plusieurs bons joueurs. C’est un homme de parole. Il a mis en place le programme actuel qui fait de nous une organisation attrayante pour plusieurs, tant pour les joueurs que les entraîneurs. Il nous faut maintenant se mettre au travail pour lui trouver un digne successeur», de terminer M. Rousseau.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des