L’Assurancia l’emporte à l’arraché face aux 3L

Par Pierre Nadeau
L’Assurancia l’emporte à l’arraché face aux 3L
Avec une récolte d'un but et trois aides vendredi, Maxime Macenauer totalise maintenant 20 points et occupe le second rang des pointeurs de la LNAH. (Photo : Gracieuseté – La gang des Multis)

L’Assurancia de Thetford a mis fin à une séquence de deux défaites de suite vendredi en disposant de justesse des 3L de Rivière-du-Loup par la marque de 5-4. Christophe Losier a tranché avec moins de cinq minutes à la rencontre alors que les deux équipes étaient nez à nez depuis le milieu de l’engagement.

L’Assurancia avait une avance de trois buts, mais les visiteurs n’ont jamais abandonné. Ils sont revenus avec un but en fin de période médiane et deux autres dans l’intervalle de deux minutes en troisième pour niveler les chances. «On a très bien joué dans les 40 premières minutes, mais on s’est écarté un peu de notre jeu. Quand c’était 4-1, c’est une chose qu’on ne doit pas faire, mais on a pris ça plus léger et ils ont continué à pousser. On a trouvé une façon de gagner, mais il faut apprendre qu’un match c’est 60 minutes et non 40», a expliqué Alexandre Giroux, auteur de trois buts.

Le trio qu’il complétait avec Maxime Macenauer et Marc-Olivier Mimar a récolté pas moins de dix points dans la rencontre. «On avait joué ensemble il y a quelques matchs. On n’avait pas marqué, mais on voyait qu’il y avait une connexion qui s’en venait. Le fait d’avoir marqué le premier but du match nous a donné un peu de confiance. On a été sur la glace pour quatre des cinq buts et on est bien content», de dire la première étoile de la partie.

Le jeu de puissance a produit deux buts, mais pendant 65 secondes à cinq contre trois, on a une fois de plus échoué. «À cinq contre trois, il faut en profiter. Je ne dirais pas que c’est automatique, mais si on ne marque pas, il faut faire beaucoup de lancers. Ce soir (vendredi), ç’a été un peu laborieux et il faut s’améliorer», a mentionné Alexandre Giroux.

Nouveau venu

Le match de vendredi marquait l’entrée du jeune défenseur Simon Bourque dans l’alignement de l’Assurancia. Signé comme agent libre, l’arrière de 21 ans, qui a récolté une aide, a bien apprécié son baptême dans le circuit Laplante. «Ça faisait longtemps que je n’avais pas chaussé les patins. Les gars m’ont bien accueilli et j’ai eu bien du plaisir.»

Celui qui a disputé 46 parties l’an dernier dans l’uniforme du Rocket de Laval dans la Ligue américaine a trouvé le calibre de jeu intéressant. «Il y a une grosse différence dans la rapidité, mais il y a de bons joueurs avec de bonnes mains et une bonne vision du jeu. C’est une belle ligue.»

Son séjour avec l’Assurancia durera jusqu’au début de la prochaine année. «J’entre à l’université en janvier et mon plan de match est de me rendre jusqu’en janvier avec l’équipe pour après aller jouer universitaire. Je veux me donner une chance pour aller évoluer en Europe par la suite ou de revenir professionnel en Amérique», a affirmé le défenseur qui ne voyait pas son contrat l’amener plus loin après une transaction l’envoyant avec les Jets de Winnipeg et qui était déçu de sa première saison dans l’organisation du Canadien de Montréal qui l’avait repêché en 2015.

Défaite à Sorel-Tracy

Jeudi, l’Assurancia a entrepris son week-end en étant blanchi 2-0 par les Éperviers de Sorel-Tracy contre qui il n’a aucune victoire en quatre matchs cette saison. «C’est décevant d’être sorti de là avec une défaite. On a eu nos chances de marquer, mais on a juste manqué d’opportunisme», a résumé Jean-Philippe Levasseur victime d’un seul but en première période, l’autre étant inscrit dans un filet désert.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des