Harcèlement criminel envers son ex-conjointe

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Harcèlement criminel envers son ex-conjointe
Palais de justice de Thetford Mines (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

La Sûreté municipale a procédé à l’arrestation de Nicolas Labrie, le lundi 7 janvier, puisqu’il se serait fait surprendre la veille dans l’entrée privée de son ex-conjointe alors qu’une condition de la Cour lui interdisait de se trouver à moins de 100 mètres de la résidence de celle-ci.

Il avait été arrêté une première fois le 10 décembre dernier dans un dossier de harcèlement criminel et avait été libéré sous promesse de comparaître, assortie de diverses conditions.

Il a comparu au palais de justice de Thetford Mines, le mardi 8 janvier, sous des accusations de harcèlement criminel, communications harcelantes et bris de promesse. À la suite de sa comparution, Nicolas Labrie a été libéré sous engagement assorti de diverses condition, notamment de respecter un couvre-feu entre 23 h et 6 h le lendemain, interdiction de se trouver à Thetford Mines en dehors de ses heures de travail ou de ses présences à la Cour, interdiction de se trouver à moins de 500 mètres du domicile ou du lieu de travail de la victime, interdiction de communiquer avec toutes les personnes citées au dossier, obligation de rencontrer son médecin et suivre les traitements recommandés par ce dernier ou le psychiatre qui sera référé par son médecin.

La suite des procédures a été fixée au 15 mars prochain.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des