L’Assurancia s’incline contre les Marquis

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
L’Assurancia s’incline contre les Marquis
Le nouveau défenseur de l’Assurancia, Pierre-Olivier Beaulieu, totalise 194 points en 248 parties dans la Ligue nord-américaine de hockey. (Photo : gracieuseté – La Gang des Multis)

L’Assurancia de Thetford n’avait qu’un match au cours du dernier week-end qui s’est soldé par un revers de 5-4 vendredi face aux Marquis de Jonquière. Malgré la défaite, l’Assurancia détient toujours le premier rang de la Ligue nord-américaine de hockey avec une priorité de trois points sur les Éperviers de Sorel-Tracy.

Pour ce match, l’Assurancia comptait sur le défenseur Pierre-Olivier Beaulieu obtenu des Pétroliers de St-Jérôme quelques heures avant la rencontre. «Ç’a été un match serré du début à la fin. Il n’y a jamais eu de gros écarts. On a bien travaillé, mais il y a eu un couple de mauvais bonds qui ont viré de leur côté et qui ont fait la différence à la fin», a expliqué le nouvel arrière.

L’Assurancia a eu ses chances avec trois échappées, dont l’occasion où le tir d’Alexandre Giroux a frappé le poteau du filet. En plus, on n’a pas su profiter d’un double avantage numérique de 108 secondes. «Cédrick Desjardins a bien fait, on ne lui enlève pas le crédit, mais à cinq contre trois, il faut qu’on marque et on ne l’a pas fait.»

Quant à son premier match, Pierre-Olivier Beaulieu se disait satisfait de sa performance. «C’est certain qu’il y a certains jeux que j’aurais aimé faire et que j’aimerais reprendre, mais sur l’ensemble des 60 minutes, je suis vraiment satisfait.»

Il est également content de se retrouver avec l’Assurancia. «C’est une bonne équipe et c’est très attrayant de m’y joindre à ce temps-ci de l’année. On est bien placés pour les séries et je suis très excité de ça», de mentionner celui qui avait auparavant évolué pendant huit saisons à Trois-Rivières.

Retour de Sylvain Deschâtelets

Cédé récemment aux Pétroliers du Nord pour le défenseur David Asselin, Sylvain Deschâtelets sera de retour au Centre Mario Gosselin, vendredi. «J’ai hâte et je n’ai pas hâte en même temps. J’ai encore beaucoup d’amis dans l’autre équipe, mais sur la glace l’amitié n’existe plus. J’ai vécu la même situation à Rivière-du-Loup l’an dernier», a affirmé celui qui a disputé la fin de semaine dernière ses deux premiers matchs avec sa nouvelle équipe.

Acquis des 3L de Rivière-du-Loup avant le début de la saison 2017-18, Sylvain Deschâtelets avait annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière de joueur après l’élimination de l’Assurancia contre les Éperviers de Sorel-Tracy en avril dernier. Il a tout de même joué trois matchs cette saison avec l’équipe pour pallier l’absence de joueurs. «Ma décision était prise que je prenais ma retraite. J’ai décidé d’aller remplacer un joueur dans un match à Jonquière et ç’a bien été.»

Le déménagement des Black Jacks de Berlin à St-Jérôme lui a redonné le goût de disputer le reste de la présente campagne. «Quand j’ai vu que St-Jérôme avait son équipe, j’ai décidé de faire un retour pour bien finir ma carrière», d’expliquer l’attaquant qui réside à Blainville, à quelques minutes de St-Jérôme.

Sylvain Deschâtelets a tenu à remercier l’organisation de l’Assurancia pour la transaction. «J’ai joué à Rivière-du-Loup et à Thetford Mines et il y avait des membres de ma famille et de mes amis qui n’ont pas eu la chance de me voir jouer. L’organisation a été correcte de me donner la chance de jouer près de chez moi», a soutenu l’ancien numéro 91 qui a apprécié ses deux séjours à Thetford Mines.

Après son duel de vendredi, l’Assurancia rendra la politesse aux Pétroliers du Nord le lendemain samedi. Lors de sa visite précédente à St-Jérôme le 5 janvier, l’Assurancia l’avait emporté 3-0.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des