L’économie sociale aux quatre coins de la région

Publireportage
L’économie sociale aux quatre coins de la région
Le Musée minéralogique et minier de Thetford Mines est une organisation à but non lucratif qui a pour mission de conserver et diffuser des collections représentatives du sous-sol des Appalaches. Crédit photo : AB

MRC des Appalaches : la proactive

Située au sud-ouest de la région de Chaudière-Appalaches, la MRC des Appalaches fait de l’économie sociale un créneau central pour son milieu. Cette région, qui a pour ville principale Thetford Mines, emploie plus de 630 personnes et compte sur un peu plus de 800 bénévoles dans ses entreprises d’économie sociale.

Des entreprises par et pour la communauté

Pour Carole Mercier, agente de développement rural de la MRC des Appalaches, l’économie sociale est « un outil de prise en charge d’un milieu, elle palie aux besoins d’une communauté qu’une entreprise privée ne peut combler ». Ces entreprises sont donc essentielles pour répondre à des besoins, mais aussi créer de l’emploi.

20% des entreprises d’économie sociale des Appalaches œuvrent dans le secteur des services aux personnes. C’est le cas de la Coopérative de services à domicile de la région Thetford Mines. « Ces entreprises sont créées par et pour les usagers, tout le monde vise le même objectif qui est de travailler pour le bien collectif » explique Véronique Gosselin, directrice générale de la coopérative.

Des retombées sociales importantes

Il peut être difficile de quantifier les retombées sociales de ce genre d’entreprises, mais André Jr St-Cyr, directeur général de Récupération Frontenac, est convaincu de leur impact : « On donne beaucoup de conférences, on parle tout haut de notre mission sociale qui est d’intégrer des gens qui vivent avec des limitations, on crée de l’emploi pour plus de 70 personnes qui, sans nous, n’auraient pas la chance d’avoir un emploi dans la région de Thetford Mines ».

 

 

Madame Mercier ajoute que : « L’économie sociale rayonne à plusieurs niveaux, autant pour les citoyens que les commerces environnants, même qu’elle provoque une concurrence saine entre les entreprises, qui permet aux clients de profiter de meilleurs
prix ».

Une entreprise touristique comme le Musée minéralogique et minier de Thetford Mines attire un bon nombre de touristes dans la région. Les restaurants, les hôtels, les commerces avoisinants profitent de l’attrait du Musée.

Les défis et les enjeux des Appalaches

Malgré un milieu en bonne santé, les entreprises d’économie sociale de la MRC des Appalaches font face à certains défis.

 

« L’économie sociale occupe une place marginale encore aujourd’hui. Malgré son rayonnement, elle n’a pas une place assez grande et n’est pas assez valorisée » explique le préfet de la MRC et maire de Kinnear’s Mills, Paul Vachon.

La plupart des entreprises d’économie sociale des Appalaches affirment avoir des besoins et des défis très semblables aux entreprises privées. La main-d’œuvre est un besoin criant et ces entreprises doivent elles-aussi faire face à ce problème. La distinction entre le secteur privé et celui de l’économie sociale se fait au niveau de la gestion, mais ces deux modèles d’affaires ne sont pas si loin l’un de l’autre.

Redonner à sa communauté

Ces entrepreneurs, directeurs généraux ou employés sont les fiers porteurs d’une mission sociale importante et cherchent à faire la différence.

Laurie Jacques Côté du Musée minéralogique et minier de Thetford Mines s’estime chanceuse d’être « proche des gens qui ont vécu des choses extraordinaires et qui veulent partager leur histoire avec tout le monde ».

Le Musée minéralogique et minier de Thetford Mines est une organisation à but non lucratif qui a pour mission de conserver et diffuser des collections représentatives du sous-sol des Appalaches. Crédit photo : AB

 

Il en est de même pour monsieur St-Cyr chez Récupération Frontenac :

 

Ces entreprises répondent à des besoins importants dans la MRC des Appalaches, elles sont essentielles et jouent un rôle clé. Elles ont un modèle d’affaire où l’humain et la communauté dans laquelle elles œuvrent sont au premier plan. On ne pourrait pas s’imaginer une région comme celle des Appalaches sans économie sociale.

« Leur plus grand défi est de bien s’entourer d’une communauté qui souhaite supporter leur projet et d’alliés solides qui pourront les aider à porter leur mission sociale » conclut le préfet de la MRC.

Cette chronique a été réalisée par la Table régionale d’économie sociale de Chaudière-Appalaches (TRÉSCA). La TRÉSCA a pour mission de promouvoir l’économie sociale, de soutenir le développement des entreprises collectives et en favoriser l’émergence en Chaudière-Appalaches. Pour lire toutes les chroniques, rendez-vous au www.tresca.ca.

 

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des