Desjardins injecte plus de 640 000 $ dans la région

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Desjardins injecte plus de 640 000 $ dans la région
Les responsables des projets retenus de la région de Thetford, de la Beauce et des Etchemins en compagnie des dirigeants du Mouvement Desjardins. (Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

Desjardins a annoncé l’octroi de plus de 640 000 $ pour quatre projets de la MRC des Appalaches lors d’une conférence de presse tenue au Centre d’affaires et de congrès de Thetford Mines, le vendredi 1er février.

Ainsi, la Coopérative de solidarité de la station de ski du Mont Adstock a reçu 200 000 $, tandis que la Municipalité d’Adstock a obtenu une somme de 133 333 $. Le Comité de développement agroalimentaire des Appalaches (150 000 $) et le Centre de technologie minérale et de plasturgie (160 000 $) ont été les deux autres récipiendaires. Ces montants permettront de lancer ou de mener à terme des projets valant plusieurs millions $.

Cet argent a été consenti à même le Fonds de 100 millions $ afin de soutenir et de faire rayonner des initiatives en lien avec la mission socioéconomique du Mouvement Desjardins. Au total, près de 2 millions $ d’investissements ont été annoncés pour 12 projets de la Beauce, des Etchemins et de la région de Thetford. Les caisses de chacun des milieux y ont également contribué.

Le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, s’est déplacé à Thetford Mines dans le cadre de cette annonce. Il a notamment souligné qu’il s’agissait d’un signal très fort que l’institution financière est là pour appuyer les régions, enrichir la vie des personnes et contribuer au mieux-être socioéconomique des milieux.

Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins (Photo Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

«Ce dont je suis extrêmement fier avec ce fonds, c’est qu’il est disponible pour tous. Nous avons pris la décision que ce serait les directeurs généraux et les présidents des caisses qui feraient les recommandations. Ce n’est pas décidé à Montréal, à Lévis ou à Québec. Ce sont vraiment les gens du milieu qui choisissent. Jusqu’à maintenant, nous avons plus de 150 projets sélectionnés et plus de 55 millions $ injectés dans l’économie du Québec», a affirmé M. Cormier en ajoutant qu’il y avait encore de la place pour davantage de projets.

Coopérative de solidarité de la station de ski du Mont Adstock

Le montant accordé à la Coopérative du Mont Adstock fait partie d’un investissement à venir de 2,5 millions $ dans les infrastructures de la station de ski. Cela permettra l’aménagement de trois pistes de ski familiales, l’amélioration du secteur des glissades sur tube et des sentiers multifonctionnels (pédestres, vélo, ski de fond), ainsi que le développement d’une plateforme d’observation (haut de la montagne).

Une campagne de financement a été lancée à cet effet. «Nous avons des bénévoles sur le terrain qui sollicitent les entreprises. Ça va très bien. Actuellement, nous sommes rendus à 60 % de l’objectif», a commenté le président du conseil d’administration, Yves Gilbert.

Municipalité d’Adstock

Pour la Municipalité d’Adstock, ce montant de 133 333 $ permet de donner le coup d’envoi à un important investissement récréotouristique de plusieurs millions $. «Au niveau municipal, ça prend une nouvelle route d’accès et la construction d’un chalet. Le fait que Desjardins prend au sérieux le potentiel du projet, ça nous permet de compléter le montage financier auprès des gouvernements afin d’aller chercher des subventions», a indiqué le maire Pascal Binet.

Ce dernier a ajouté que le nouveau gouvernement avait rapidement été informé de l’aspect économique, mais aussi environnemental de ce développement qui conservera 70 % du couvert forestier.

Comité de développement agroalimentaire des Appalaches

Les 150 000 $ consentis au Comité de développement agroalimentaire des Appalaches lui permettra de mettre en place un centre de transformation. «Cela donne beaucoup de crédibilité à notre projet. Pour chaque dollar investi par la caisse, nous sommes capables d’aller en chercher entre 5 et 7 $ par d’autres groupes. Ça démontre l’importance de l’implication financière de Desjardins», a souligné Michel Nadeau, président du comité.

Les unités qui seront construites incluront deux salles de travail et des chambres froides qui seront assujetties aux normes gouvernementales. «La difficulté des gens c’est d’avoir les permis pour produire et respecter les normes d’hygiène. Ça va aider les transformateurs et dans un avenir pas trop lointain, ils pourront partir dans leur propre bâtisse. C’est le but de l’incubateur», a ajouté M. Nadeau.

Centre de technologie minérale et de plasturgie

Le Centre de technologie minérale et de plasturgie (CTMP) relié au Cégep de Thetford prévoit une augmentation de 50 % de sa superficie et passera ainsi de 1200 à 1800 mètres carrés. «La contribution de 160 000 $ est celle que nous devions obtenir pour aller chercher une subvention gouvernementale d’un peu plus de 5 millions $ et ainsi construire un agrandissement au CTMP. Nous achetons pour à peu près 3 millions $ d’équipements à la fine pointe de la technologie. Ça nous permet aussi de doter la chaire sur les matériaux avancés d’un espace dédié», a informé la directrice générale, Annie Rochette.

Le centre de recherche peut donc aller en appel d’offres et souhaite que les travaux s’amorcent au plus tard en septembre pour que les opérations puissent démarrer en juin 2020.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des