Une fin heureuse pour les Filons

Communiqué
Une fin heureuse pour les Filons
Le week-end des Filons s'est terminé par une victoire. (Photo : Gracieuseté – Claude Mainville)

C’est un calendrier chargé qui attendait les Filons au sein de la ligue collégiale de hockey, en fin de semaine dernière, alors que trois rencontres apparaissaient à leur horaire. Après des revers lors des deux premiers matchs, et ce, malgré une vive opposition de leur part, les représentants du Cégep de Thetford ont conclu ce segment dimanche avec une importante victoire.

La troupe thetfordoise entamait son week-end dès jeudi soir en accueillant les Cougars du Collège Champlain Lennoxville. Après quelques chances de marquer de part et d’autre, ce sont finalement les visiteurs qui brisent la glace en milieu de premier engagement. Puis, en toute fin de période, profitant d’une supériorité numérique, Anthony Ferron touche la cible pour créer l’égalité.

Les Cougars reviennent toutefois à la charge à mi-chemin du deuxième tiers pour reprendre les devants. Ce sera d’ailleurs le seul but de la période et celui qui fera la différence puisque malgré un barrage de 16 tirs au dernier engagement, les Filons ne parviendront pas à percer la muraille adverse. D’ailleurs, il aura fallu un arrêt magistral du gardien des Cougars avec deux minutes à faire à la rencontre pour empêcher les Filons de pousser le match en prolongation, et ce, avant de voir les visiteurs inscrire un troisième but dans un filet désert pour concrétiser leur victoire de 3 à 1.

Moins de 24 heures plus tard, les Filons prenaient la route en direction de Trois-Rivières pour y affronter les Dragons du Collège Laflèche avec l’espoir de remporter une troisième victoire en autant de matchs face aux représentants de la Mauricie. Ces derniers ne l’entendaient cependant pas ainsi et prennent rapidement les devants 3 à 0 avant même la dixième minute de jeu. En fin d’engagement, Charles-Érik Léonard inscrit les Filons au pointage pour réduire l’écart à deux buts.

Les locaux ripostent toutefois en deuxième période en ajoutant deux autres buts pour prendre les commandes 5 à 1 avant que le capitaine des Filons, Michael Parker, réussisse son huitième filet de la saison. Ce but semble redonner vie aux Thetfordois qui entament le dernier vingt avec énergie. Le travail finira par rapporter puisqu’Isaac Caron et Antoine Lamothe marquent à tour de rôle dans un intervalle de quatre minutes pour raviver les espoirs en ramenant l’écart à sa plus simple expression. C’est malheureusement trop peu trop tard pour les Filons qui s’inclinent 5 à 4.

C’est finalement dimanche que les porte-couleurs locaux complétaient leur fin de semaine en recevant les Jeannois d’Alma. L’enjeu était important, car les deux équipes se retrouvaient à égalité au cinquième rang du classement avant la rencontre. Ce sont les visiteurs qui ouvrent la marque avec le seul but de la première période, mais les Filons bombardent le filet adverse à 21 reprises lors de l’engagement médian et parviennent à inscrire deux buts contre un pour leurs rivaux. Anthony Ferron et Marc-Olivier Mathurin noircissent la feuille de pointage pour les locaux qui regagnent donc leur vestiaire avec une égalité de 2 à 2 après 40 minutes.

Aucune équipe ne parvenant à marquer en troisième période, c’est donc en prolongation qu’on allait trancher le débat. Félix Boucher décide alors de ne pas laisser traîner les choses et joue les héros en marquant son 20e but de la saison dès la 12e seconde de jeu pour procurer la victoire aux Filons et deux précieux points au classement.

Pas de marge de manœuvre

L’entraîneur Nicolas Boucher ne tarissait pas d’éloges à l’endroit de ses joueurs après la victoire de dimanche. «On a eu une bonne discussion avant le match et les gars ont bien répondu. Tout le monde a bien joué, mais nos leaders Parker, Boucher et Roy ont fait la différence, de même que Raphaël Audet devant le filet».

Revenant ensuite sur les deux premières rencontres de la fin de semaine, coach Boucher mentionnait : «On a disputé un très bon match contre Lennoxville. C’était comme une partie de séries. Ça n’a pas tourné en notre faveur, mais je suis content de mes joueurs. Par contre, vendredi, ce fut un match difficile. Peut-être à cause de la fatigue. Les gars ne sont pas habitués à jouer en semaine et la partie de la veille semblait avoir laissé des traces», d’analyser le pilote des Filons.

Enfin, ce dernier a rappelé que les siens peuvent rivaliser avec n’importe quelle équipe, mais à la condition de travailler. «On a bien vu jeudi et dimanche qu’on peut jouer au même niveau que de très bonnes équipes, mais on n’a pas de marge de manœuvre. Tous les gars doivent se présenter. Si quelques-uns ne répondent pas, ça ne fonctionnera pas. Quand tout le monde travaille, on est dans le coup. Pour notre prochain match en Abitibi, je m’attends d’ailleurs à des gars prêts, à de vrais compétiteurs», de conclure Nicolas Boucher.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des