Nicolas Daigle récipiendaire du programme de bourses des Canadiens de Montréal

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Nicolas Daigle récipiendaire du programme de bourses des Canadiens de Montréal
Nicolas Daigle reçoit sa bourse des mains de Lyne Malboeuf, épouse de feu Denis Baillairgé, en compagnie de Claude Chagnon, président de la FAEQ, et de Marc Bergevin, directeur général des Canadiens de Montréal. (Photo : gracieuseté)

Le hockeyeur thetfordois Nicolas Daigle est l’un des 29 étudiants-athlètes ayant reçu une bourse de la part des Canadiens de Montréal et de la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ).

Mardi soir, juste avant le match entre les Ducks d’Anaheim et les Canadiens, les récipiendaires ont reçu un montant de 1500 $ des mains du directeur général de l’équipe montréalaise, Marc Bergevin.

«L’organisation des Canadiens est très fière d’encourager, depuis 12 ans, la réussite sportive et académique de jeunes joueurs et joueuses de hockey partout à travers la province, et de souligner ce soir la performance remarquable de nos récipiendaires, autant sur la patinoire que sur les bancs d’école», a affirmé Geoff Molson, président et chef de la direction du Club de hockey Canadien.

Le programme, géré par la FAEQ en partenariat avec Hockey Québec et la Ligue Midget AAA, bénéficie à des étudiants-athlètes âgés de 15 à 17 ans qui ont été choisis pour leur talent et de leurs accomplissements sportifs, mais aussi grâce à leur cheminement académique.

Cette année, huit bourses ont été remises à des hockeyeuses membres de l’équipe du Québec aspirant à une sélection au sein de l’équipe nationale féminine et 21 autres ont été accordées à des hockeyeurs provenant de la Ligue Midget AAA. L’un des critères d’admissibilité de la FAEQ est la poursuite des études, favorisant ainsi la préparation de l’après-carrière sportive.

Une nouvelle bourse in memoriam a d’ailleurs fait son apparition cette année. Décernée en mémoire de feu Denis Baillairgé, ancien président de la Ligue de hockey Midget AAA qui s’est éteint en août dernier, cette distinction de leadership visant à récompenser les succès sportifs et académiques jumelés à une implication communautaire importante a été remise à Nicolas Daigle, capitaine des Chevaliers de Lévis.

Parmi les anciens récipiendaires de ce programme, plusieurs ont connu des parcours inspirants, telles que les multiples médaillées olympiques en hockey féminin Marie-Philip Poulin, Mélodie Daoust, Lauriane Rougeau et Ann-Renée Desbiens, qui ont participé aux Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018. Chez les hommes, Alexandre Fortin (Blackhawks de Chicago), Maxime Comtois (Ducks d’Anaheim) et Nicolas Roy (Hurricanes de la Caroline) ont tous les trois foulé les convoitées patinoires de la Ligue nationale de hockey (LNH) pour leurs premiers matchs cette année. Ils rejoignent ainsi les rangs d’autres boursiers émérites de la FAEQ tels que Samuel Girard de l’Avalanche du Colorado, Michael Matheson des Panthers de la Floride, Anthony Duclair des Blue Jackets de Colombus et Samuel Blais des Blues de Saint-Louis qui ont tous disputé au moins 20 rencontres dans la LNH cette saison.

Le partenariat entre les Canadiens et la FAEQ a été reconduit en 2015 pour cinq années supplémentaires, totalisant un investissement de 250 000 $ sur cinq ans pour la poursuite du programme jusqu’en 2020.

«Quoi demander de mieux pour un étudiant-hockeyeur que d’être appuyé par les Canadiens de Montréal? La Fondation de l’athlète d’excellence est vraiment fière de cette précieuse collaboration du CH, qui va bien au-delà du seul soutien monétaire, a rappelé Claude Chagnon, président de la FAEQ. En effet, quel sentiment que d’être encouragé par le plus célèbre club de hockey au monde! La Fondation et les Canadiens forment un partenariat de prestige dédié à la réussite des meilleurs étudiants-athlètes en hockey de la province.»

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des