Création d’un comité familles-aînés à Ste-Clotilde-de-Beauce

Communiqué
Création d’un comité familles-aînés à Ste-Clotilde-de-Beauce
Louise Boucher, Nicole Élément, Louise Nadeau (MRC des Appalaches), Danielle Morneau (chargée de projet), Charlie-Maud Gingras (CISSS de Chaudière-Appalaches), Julie Trépanier, Robin Rodrigue (conseiller municipal) et Julien Grondin (Photo : Gracieuseté)

À l’instar de plusieurs autres municipalités de la région, Ste-Clotilde-de-Beauce se dotera d’une politique des familles et des aînés. Pour mener à bien cette démarche, la Municipalité a mis en place un comité de pilotage qui verra à consulter la population et à rédiger une politique et un plan d’action à la lumière des besoins exprimés par les familles et les aînés.

Sous la responsabilité du conseiller municipal responsable du dossier familles-aînés, Robin Rodrigue, le comité est formé de citoyens de générations différentes engagés dans leur milieu et d’une chargée de projet. Le comité est également accompagné par des représentantes du Centre intégré de santé et de service sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches et de la MRC des Appalaches, en plus de bénéficier du soutien technique du Carrefour action municipale et famille (CAMF).

La Municipalité a entamé cette démarche à l’automne 2018 grâce à l’octroi d’une subvention de 10 500 $ du ministère de la Famille dans le cadre du programme de soutien financier à la démarche Municipalité amie des aînés (MADA). Afin que l’exercice soit rassembleur et inclusif pour ses 550 résidents, la Municipalité a décidé d’intégrer une politique familiale municipale à la démarche MADA. Le comité a d’ailleurs choisi un slogan éloquent à cet égard, Osons et créons un pont entre les générations. En plus d’illustrer le désir d’unir et de rassembler les citoyens de tous âges, le slogan réfère au célèbre pont couvert de la municipalité et à l’esprit entrepreneurial des Clotildois.

Reconnue pour son dynamisme économique, Ste-Clotilde-de-Beauce compte une vingtaine d’entreprises et de commerces qui emploient près de 500 personnes, sans compter la centaine de travailleurs mexicains œuvrant dans les plantations de sapins de Noël. Cependant, la très grande majorité des employés des entreprises ne résident pas dans municipalité. «Nous avons le souci d’améliorer la qualité de vie de nos citoyens, de favoriser le vieillissement actif de nos aînés et d’amener de nouvelles familles à s’établir chez nous, mentionne le conseiller Robin Rodrigue. Souhaitons que cette démarche qui se terminera par l’adoption d’un plan d’action nous aide à atteindre nos objectifs et à créer un milieu social attrayant pour tous et celles qui l’habitent.»

Après avoir sur pied le comité de pilotage, dressé le portrait sociodémographique, les forces et les faiblesses de son milieu, la Municipalité sondera au printemps les citoyens afin de connaître leurs besoins et leurs attentes à l’égard notamment des loisirs, de la sécurité, de l’habitation, des services municipaux et des communications.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des