Huit interventions en onze jours pour les pompiers d’East Broughton

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Huit interventions en onze jours pour les pompiers d’East Broughton
Photo gracieuseté - Jean Gagnon

Le corps d’un homme a été retrouvé dans les décombres d’un incendie ayant eu lieu dans un duplex de la 10e avenue à East Broughton, dimanche matin. Le feu avait pris naissance au deuxième étage et c’est là que la victime a été découverte. À noter qu’il s’agissait d’une huitième intervention en seulement onze jours pour les pompiers de ce secteur.

La dépouille de l’homme a été envoyée au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale pour identification. L’enquête a été confiée au Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec. Des policiers se trouvaient encore sur les lieux lundi après-midi.

«Pour l’instant, nous n’en savons pas davantage sur les causes de l’incendie et du décès de la victime», a indiqué le porte-parole de la SQ, Louis-Philippe Bibeau. Notons qu’aucune autre personne n’a été blessée.

Le Service de sécurité incendie d’East Broughton et Sacré-Cœur-de-Jésus avait été appelé à intervenir autour de 7 h 30 pour un feu de résidence confirmé. Les flammes ont été localisées dans l’appartement se trouvant au deuxième étage. «Le feu s’était entièrement propagé avant notre arrivée. En direction des lieux, nous pouvions déjà apercevoir qu’il s’agissait d’un incendie éclaté de par la fumée et les flammes», a expliqué le directeur Jean Gagnon.

Les pompiers n’ont pas pu pénétrer à l’intérieur avant midi puisque le toit s’était effondré. Lorsqu’ils ont pu y entrer, ils ont rapidement découvert le corps. C’est finalement vers 13 h qu’ils ont pu quitter les lieux.

L’intervention a nécessité l’entraide des services incendie d’Adstock, de Tring-Jonction, de Thetford Mines et de Saint-Pierre-de-Broughton.

Quelques heures auparavant

Il s’agissait du deuxième incendie à survenir en seulement quelques heures à East Broughton. En effet, les pompiers sont intervenus pour un feu de résidence, samedi vers 22 h 20, sur la rue Pelletier.

«À notre arrivée, une épaisse fumée avait envahi la résidence. Au début, nous avons reçu l’information qu’il y avait peut-être quelqu’un à l’intérieur. Ceci s’est toutefois avéré erroné. Une équipe a d’abord effectué une recherche au rez-de-chaussée. Une autre s’est ensuite rendue au sous-sol où les flammes étaient concentrées. Nous avons rapidement pu les maîtriser», a raconté Jean Gagnon.

La majorité des dommages à la résidence sont dus à l’épaisse fumée qui s’est propagée un peu partout à l’intérieur. Les causes font toujours l’objet d’une enquête. Un expert a d’ailleurs été demandé pour aider à les déterminer. Les pompiers ont pu quitter les lieux vers minuit 30. Les résidents ont été pris en charge et logés ailleurs en attendant de pouvoir rentrer chez eux.

Des sapeurs très sollicités

Les pompiers d’East Broughton et Sacré-Cœur-de-Jésus en sont rendus à huit interventions depuis le 30 janvier, donc en onze jours seulement. «Les gars sont très sollicités ces temps-ci. Là-dedans, nous avons eu trois feux de résidence confirmés et une bâtisse envahie par de la fumée», a souligné Jean Gagnon.

Ce dernier espère maintenant que son équipe aura un répit. «Les citoyens peuvent être certains que, peu importe le nombre, nous continuons de répondre à l’appel. Nos gars sont dévoués.»

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des