Une troisième édition locale du Relais pour la vie

Une troisième édition locale du Relais pour la vie
Les coprésidentes de l’événement, Christine et Chantal Blanchette, en compagnie du président d’honneur Pierre Dufour et du député de Mégantic-L’Érable Luc Berthold (Photo : Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

Le Relais pour la vie se tiendra pour une troisième année consécutive à Thetford Mines, le 8 juin prochain, au parc Saint-Maurice. Les organisateurs ont établi l’objectif à 130 000 $ pour cet événement visant à récolter des fonds pour la Société canadienne du cancer (SCC).

Ces derniers souhaitent aussi recruter 27 équipes, ainsi que 100 personnes pour le Tour des survivants. De plus, ils espèrent vendre 4000 luminaires pour la cérémonie. «Ce sont des objectifs quand même raisonnables par rapport à l’an passé», a indiqué la coprésidente Chantal Blanchette. En effet, l’édition 2018 avait permis d’amasser une somme de plus de 143 000 $ alors que 26 équipes y avaient pris part.

Depuis 20 ans, le Relais pour la vie rassemble les communautés à travers le pays. Des équipes formées de familles, d’amis et de collègues se réunissent pour célébrer tous ceux qui vivent et ont dû vivre avec le cancer, et ceux qui y ont survécu. Il s’agit d’une activité de collecte de fonds au cours de laquelle les membres des équipes marchent pendant toute une nuit.

Une cause qui touche tout le monde

Le président d’honneur de l’édition 2018, Daniel Martel, en compagnie de son successeur, Pierre Dufour (Photo Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

La présidence d’honneur a été confiée à Pierre Dufour, directeur du magasin Maxi de Thetford Mines. «Nous avons commencé la première édition avec une petite commandite, l’année suivante cela a grossi et cette année, nous faisons le grand saut. Il n’y a pas une personne qui ne connaît pas quelqu’un de son entourage qui a été affecté par le cancer. C’est important de s’impliquer dans cette cause et de démontrer du support à ceux qui en sont atteints», a-t-il souligné.

Ayant été lui-même président d’honneur du Relais pour la vie à Plessisville il y a quelques années, le député de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, apprécie la cause. «Si on recule il y a 15 ans, quand on parlait du cancer, c’était synonyme de mort. Ce que j’aime dans le changement d’orientation de la SCC, c’est qu’effectivement on parle d’espoir. Aujourd’hui, un diagnostic ne veut pas dire nécessairement la mort. Le plus beau moment du Relais pour la vie c’est quand je vois les survivants faire leur tour et, par la suite, s’impliquer et être là parfois pendant toute la durée. Ça envoie le message que c’est possible de passer au travers de cette maladie», a-t-il affirmé.

Autres activités de collecte

Outre le relais en tant que tel, d’autres activités de collecte de fonds se tiendront d’ici le 8 juin. Parmi celles-ci, mentionnons la conférence-bénéfice de Josée Boudreault et Louis-Philippe Rivard, le jeudi 28 mars à 19 h 30, à la salle Dussault de la Polyvalente de Thetford Mines. Tous les profits iront au Relais pour la vie.

Pour en savoir plus sur les activités à venir, visitez la page Facebook «Relais pour la vie à Thetford Mines». Pour s’inscrire au relais, il suffit de visiter le relaispourlavie.ca/thetfordmines.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des