Fascinante Californie avec Éric Courtande

Communiqué
Fascinante Californie avec Éric Courtande
Grâce à son bagage culturel iconique, la Californie demeure dans l’imaginaire collectif un eldorado. (Photo : gracieuseté)

Les Grands Explorateurs et son partenaire Desjardins invitent les gens à remonter aux sources mêmes du mythe américain en parcourant l’état emblématique de la Californie. Un concentré de rêve et d’évasion, pour une virée toute en émotion. Cette destination, présentée par le Comité de spectacles de Thetford Mines (Spect-Art), sera présentée le lundi 25 mars dès 19 h 30 à la salle Dussault.

Grâce à son bagage culturel iconique, la Californie demeure dans l’imaginaire collectif un eldorado, un lieu de tous les possibles, là où toutes les extravagances peuvent se côtoyer. Il y a déjà plusieurs décennies, les fondements de l’American dream y prenaient racine. L’épisode tumultueux de la ruée vers l’or, au 19e siècle, ainsi que l’éclosion phénoménale de l’industrie du cinéma et du divertissement, au tournant des années 1920, expliquent notamment l’aura d’idéalisme et de «coolitude» qu’on lui accole toujours aussi spontanément.

San Francisco saura entraîner les gens sur la piste du mythe, entre ses avenues tout en pentes et les rangées manucurées de ses maisons victoriennes.

Puis, la légendaire route 66, que vous sillonnerez à moto, vous permettra de prendre la juste mesure des splendeurs parfois sous-estimées du désert californien. Au bout du chemin, laissez la frémissante Los Angeles, deuxième plus grande ville après New York, mettre un peu de poudre aux yeux avec Hollywood, cette scintillante machine à rêves ayant réussi le tour de force de rendre sa culture exportable sur tous les continents.

L’impétueuse côte Pacifique ne peut toutefois être évoquée sans souligner la beauté immense de ses espaces naturels. Que l’on pense à l’incomparable vallée glaciaire de Yosemite, aux arbres démesurés du parc de Sequoia ou aux énormes dunes de la Vallée de la Mort, l’évidence semble vouloir s’imposer d’elle-même : le Golden State a toutes les raisons de continuer à fasciner et faire rêver, encore et encore.

Le conférencier

Toulousain d’origine, Éric Courtade est un voyageur invétéré, désireux de partager sa passion de l’image avec le plus grand nombre de gens possible. Depuis plus de trois décennies, il filme et photographie sous toutes les latitudes le vaste continent américain, duquel il est tombé en admiration lors d’un voyage d’études au début des années 1980. Le film qu’il vous présente est le fruit de six mois de tournage intense en Californie, répartis sur quatre années. La conception de ce projet fut pour lui un véritable retour aux sources, puisqu’il venait de troquer ses aventures américaines pour l’exploration de la voluptueuse Venise, le temps d’en concevoir un film magnifique, qui avait été chaleureusement accueilli chez nous. Aujourd’hui, il entraîne les gens à nouveau sur le chemin de ses premières amours, made in USA, à son plus grand bonheur…et à celui des spectateurs.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des