Une réunion familiale étouffante à Osage County!

Par Rosalie Grenier
Une réunion familiale étouffante à Osage County!
Violet (Suzanne Bradet Girard), Johnna (Isabelle Lessard) et Beverly (Mario Langlois) / Photo Courrier Frontenac – Rosalie Grenier (Utilisation interdite sans autorisation)

La troupe de théâtre Les Cabotins a lancé les représentations de la pièce américaine «Un été à Osage County», le jeudi 14 mars dernier, au studio-théâtre Paul-Hébert.

Mise en scène par Emmanuelle Nadeau, la production raconte l’histoire des Weston, rassemblés dans la maison familiale à la suite de la disparition du patriarche, Beverly. Les spectateurs sont plongés dans un huis clos oppressant dans lequel des sujets difficiles, tels que la dépendance, l’adultère et l’inceste, sont abordés.

«Nous voulions que le spectateur se sente comme un voyeur, qu’il ait le sentiment d’entrer complètement dans la vie de la famille Weston. On voit tout, rien n’est caché. Je crois que l’effet est encore plus puissant grâce au décor», a mentionné Emmanuelle Nadeau.

Effectivement, l’envergure du décor est assez impressionnante. Les pièces sont séparées, mais elles restent ouvertes pour le spectateur, qui a un accès complet aux secrets et aux problèmes des membres de la famille.

Travail colossal de mise en scène

Le texte de Tracy Letts, qui navigue entre le comique et le dramatique, est bien rendu par les acteurs de la troupe. Les moments plus comiques ou les répliques sarcastiques permettent d’alléger la tension que peut ressentir le spectateur.

«Il s’agit d’une pièce très puissante au niveau du jeu. Elle demande beaucoup aux comédiens et ça me prenait une équipe très solide pour la monter. Je suis chanceuse parce que je l’ai. Au fil des répétitions, un esprit de famille s’est développé au sein de l’équipe, ce qui transparaît beaucoup sur scène», a souligné la metteure en scène.

Pour les comédiennes Myriam Breton (Barbara) et Suzanne Bradet Girard (Violet), «ces rôles sont des cadeaux. Ce sont des rôles que tout comédien ou comédienne veut jouer, parce qu’ils sont exigeants, mais aussi tellement plaisants par la richesse et la complexité de la psychologie des personnages».

Une pièce rêvée

«Un été à Osage County» était une pièce que rêvait de monter Emmanuelle Nadeau.

«J’ai vu celle du Théâtre du Trident il y a quelques années et j’ai eu un coup de foudre. Dès que je suis sortie de la salle, j’avais en tête de la réaliser avec les Cabotins un jour. J’ai repris la même traduction “québécisée” que le Trident, parce que j’aime ce côté plus réaliste et familier que le spectateur ressent avec une traduction québécoise. C’est une pièce imposante. Je crois que l’effet d’ensemble est réussi et qu’elle sera appréciée par le public», a soutenu Emmanuelle Nadeau.

«Un été à Osage County» est présenté au studio-théâtre Paul-Hébert les vendredis et les samedis soirs du mois de mars à 20 h. Une représentation est aussi offerte en après-midi le dimanche 24 mars à 14 h.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des