Le personnel du camp de jour sera mieux outillé

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Le personnel du camp de jour sera mieux outillé
Le PDG du CISSS de Chaudière-Appalaches, Daniel Paré, le maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau, et le directeur adjoint au Service des loisirs et de la culture, Jonathan Cyr. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches et la Ville de Thetford Mines ont conclu une entente visant à favoriser l’intégration des jeunes présentant des problématiques de santé physique ou psychosociale aux activités de camp de jour.

Celle-ci comprend entre autres du soutien et des conseils offerts par des intervenants du réseau de la santé aux coordonnateurs et aux animateurs, ainsi que des plans d’intervention sur mesure pour certains enfants. Les employés des camps de jour seront ainsi mieux outillés et pourront adapter leur approche envers les jeunes en fonction de leur condition.

«Dans le cadre des camps de jour de la Ville, nous avons un programme d’accompagnement avec des étudiants en travail social ou en technique d’éducation spécialisée. Par contre, ils n’ont pas nécessairement l’expertise que peut nous apporter un professionnel du CISSS. Donc, nous aurons accès à des ressources qui pourront nous former et nous éduquer. Cet encadrement nous permettra d’offrir un autre service à des gens qui n’auraient pas osé s’inscrire au camp de jour par peur d’être une lourdeur», a mentionné Jonathan Cyr, directeur adjoint au Service des loisirs et de la culture.

Le camp de jour offert par la Ville accueille chaque année plus de 350 enfants âgés entre 4 et 13 ans sur six sites différents. De ce nombre, entre un et cinq enfants inscrits présentent des besoins particuliers. «Sur le plan hygiénique, parfois, ça peut être compliqué pour un étudiant. Nous avons été chanceux jusqu’à maintenant puisqu’ils ont quand même été à l’aise là-dedans, mais sans pour autant avoir une technique adéquate. Dorénavant, le CISSS va former la personne responsable ou une ressource se rendra directement sur place. Pour nous, c’est une sécurité et nous sommes contents de cela», a ajouté M. Cyr.

Les communications entre les intervenants de l’établissement de santé et les responsables du camp de jour seront d’ailleurs systématisées pour maintenir un partage rapide et efficace de l’information concernant les jeunes et leur suivi. «C’est difficile pour un parent. Des fois, on se sent coupable de vouloir une pause, mais c’est tout à fait normal et humain et c’est ce que nous leur offrons. Nous avons des programmes adaptés, que ce soit pour une journée seulement ou pour les cinq jours de la semaine. Je dis aux gens qui ont besoin d’un moment de répit, nous sommes là. Vous pensez que ce n’est pas possible? Venez nous consulter», a dit M. Cyr.

Le maire Marc-Alexandre Brousseau et le PDG du CISSS de Chaudière-Appalaches Daniel Paré lors de la signature de l’entente (Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard)


Transmettre l’expertise

Pour sa part, le PDG du CISSS, Daniel Paré, a déclaré être fier que le réseau de la santé puisse accompagner les jeunes dans leur parcours de camp de jour. «Nos professionnels, que ce soit les travailleurs sociaux ou spécialistes en réadaptation, ont développé une connaissance pointue de chaque enfant qu’ils suivent dans leur programme, souvent depuis plusieurs années. Quoi de plus normal maintenant de transmettre cette expertise aux intervenants.»

De son côté, le maire Marc-Alexandre Brousseau a indiqué que l’un des objectifs du conseil municipal est d’offrir une qualité et une diversité de services afin de bien répondre aux besoins de ses citoyens. «L’entente convenue avec le CISSS cadre parfaitement avec notre mission et sera bénéfique pour plusieurs familles de notre région qui ont à cœur le bien-être et l’intégration à part entière de leur enfant. Je suis père de famille et je sais pertinemment à quel point l’ouverture et l’inclusion des jeunes sont primordiales pour maximiser leur développement.»

Notons que Thetford Mines est la deuxième ville, après Lévis, à signer une telle entente avec le CISSS de Chaudière-Appalaches. D’autres municipalités du territoire pourraient éventuellement s’ajouter. Les inscriptions au camp de jour sont en cours. Il est possible d’obtenir de plus amples informations en consultant le www.villethetford.ca.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des