Une première saison en division 2 au-delà des attentes

Communiqué
Une première saison en division 2 au-delà des attentes
L’équipe juvénile a terminé au troisième rang de la division est. (Photo : gracieuseté)

La première équipe de l’histoire du programme de hockey de la Polyvalente de Thetford Mines à évoluer en division 2 provinciale vient de terminer sa saison au sein du circuit regroupant 24 formations juvéniles.

L’avenir s’annonce prometteur pour le programme des Montagnards comme le démontrent les résultats obtenus. Une deuxième équipe, soit celle des cadets, joindra d’ailleurs les rangs de la division 2 dès l’an prochain.

Les juvéniles ont terminé la saison régulière avec un dossier de 14 victoires, huit défaites et six parties nulles, ce qui leur a valu le troisième rang de la division est qui regroupait neuf équipes. Au classement provincial, cette fiche leur a permis de terminer au huitième rang.

Lors des séries éliminatoires, ils ont d’abord vaincu le Séminaire Saint-François de Québec (sixième dans la section) par deux matchs à zéro dans une série 2 de 3. En demi-finale de section, ils ont remporté le premier duel de la série contre Saint-Georges (deuxième dans la section), mais ont dû s’avouer vaincus lors des deux parties suivantes pour ainsi mettre un terme à leur calendrier.

Les juvéniles avaient également pris part à deux tournois durant l’année, soit ceux de Roberval et de St-Georges, et avaient atteint la demi-finale dans les deux cas. Ce fut donc une saison extrêmement positive dans un calibre aussi relevé.

Benjamins et cadets D2B

De leur côté, les benjamins et les cadets ont atteint la finale de leur ligue respective au sein du RSEQ Québec-Chaudière-Appalaches. En demi-finale, les benjamins ont vaincu la Polyvalente La Seigneurie de Beauport par deux gains à zéro. Pour leur part, les cadets, champions du calendrier régulier, ont fait de même en éliminant la Polyvalente des Abénaquis de St-Prosper avec des triomphes de 3 à 0 et de 5 à 2. Dans les deux cas, l’adversaire pour la finale n’était pas encore connu au moment d’écrire ces lignes.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des