Le temple de la renommée de la LHJMQ ouvre ses portes à Stéphane Fiset

Communiqué
Le temple de la renommée de la LHJMQ ouvre ses portes à Stéphane Fiset
Stéphane Fiset (Photo : gracieuseté)

L’entraîneur adjoint des Filons du Cégep de Thetford, Stéphane Fiset, fait dorénavant partie des légendes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) alors qu’il a été intronisé, le 3 avril dernier, au temple de la renommée du circuit junior québécois.

Cette plus haute reconnaissance, Fiset ne l’a pas volée puisqu’il a connu une superbe carrière, non seulement au niveau junior, mais également dans la Ligue nationale. Il a été un gardien de premier plan qui a largement contribué au succès des équipes avec lesquelles il a évolué jusqu’à sa retraite en 2002.

Celui qui partage aujourd’hui ses connaissances avec les joueurs des Filons du Cégep de Thetford s’avère une inspiration pour ceux-ci. Son parcours se veut, en effet, le fidèle reflet du véritable professionnel qu’il a été avec beaucoup de travail, d’écoute et de discipline afin de parvenir au succès.

Une carrière remarquable Sélectionné en première ronde par les Chevaliers de Longueuil au repêchage de la LHJMQ en 1987, Fiset n’aura finalement jamais porté les couleurs de cette équipe puisque celleci devait être transférée, quelques mois plus tard, à Victoriaville. C’est donc avec cette formation des Bois-Francs que le prometteur gardien de but allait mettre ses talents à profit.

Stéphane ne tardera d’ailleurs pas à s’illustrer puisqu’il sera élu sur la troisième équipe d’étoiles à l’issue de sa première campagne. C’est d’ailleurs au terme de cette même saison recrue que les Nordiques de Québec en font leur choix de deuxième ronde. Les honneurs pleuvent ensuite pour le natif de Montréal qui sera élu gardien de l’année dans la ligue canadienne en 1988-1989 et qui défendra les couleurs du Canada deux années de suite au championnat mondial junior. La deuxième fois sera la bonne avec la récolte de la médaille d’or et une sélection au sein de l’équipe d’étoiles du tournoi.

Après deux saisons dans la Ligue américaine, Stéphane Fiset entame véritablement sa carrière dans la Ligue nationale. C’est d’abord avec les Nordiques de Québec qu’il fait ses premières armes, mais le destin veut qu’un autre déménagement se profile dans la carrière de Stéphane alors que l’équipe met le cap vers le Colorado. Ironiquement, c’est là qu’il vivra les moments les plus intenses de sa carrière en aidant l’Avalanche à remporter la Coupe Stanley. Il passera ensuite cinq saisons avec les Kings de Los Angeles avant de terminer sa carrière avec les Canadiens de Montréal.

Un honneur bien mérité

En rejoignant les plus grands de l’histoire de la Ligue junior majeur, Stéphane Fiset se dit honoré et admet que la nervosité l’a tenaillé au cours des derniers jours qui ont précédé son intronisation. «J’y ai beaucoup pensé depuis deux semaines et j’avoue que la nervosité commençait à se faire sentir. Le fait d’être considéré dans la même classe que les Roy, Brodeur, Lemieux, Lafleur et compagnie, c’est un très bel honneur», de mentionner le nouveau membre du temple de la renommée qui a été inondé de messages de félicitations depuis.

Invité à identifier les plus beaux souvenirs de sa carrière, le sympathique gardien se dit fier d’avoir eu la chance d’évoluer chez les juniors pour deux excellents entraîneurs en Guy Chouinard et Gilbert Perreault. «J’ai été vraiment chanceux de compter sur ces deux entraîneurs. Gilbert Perreault m’a montré à devenir un pro, il m’a enseigné comment me comporter sur et hors de la patinoire».

Évidemment, la conquête de la médaille d’or au Championnat du monde junior demeure le fait saillant de sa carrière. «Je ne peux pas oublier cette expérience. Représenter le Canada, remporter l’or et être élu le meilleur gardien du tournoi, c’est extraordinaire», mentionne Fiset.

Enfin, s’il avait un conseil à donner aux jeunes joueurs, c’est de s’amuser. «Il faut avoir du plaisir. Le hockey est d’abord et avant tout un jeu. Tu dois t’amuser et trouver plaisir à jouer. J’aime voir le sourire sur le visage des joueurs quand ils jouent», de conclure Stéphane Fiset qui souhaite être de retour en compagnie de Nicolas Boucher derrière le banc des Filons la saison prochaine.

Incidemment, les joueurs et les membres des Filons de même que la direction du Cégep félicitent Stéphane pour sa belle carrière et l’honneur reçu, tout en le remerciant de sa précieuse contribution aux succès des Filons depuis deux ans.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des