Une année de rêve pour Kéliane Vachon

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Une année de rêve pour Kéliane Vachon
La Thetfordoise et son équipe ont remporté des médailles d’argent aux Jeux du Québec et aux Provinciaux. (Photo : gracieuseté)

Les mois de mars et d’avril ont été très mouvementés pour Kéliane Vachon et les Cyclones Junior AA. En seulement quelques semaines, la Thetfordoise de 16 ans et son équipe de ringuette ont participé aux Jeux du Québec, aux Provinciaux et au Championnat canadien.

Le tout s’est amorcé le 2 mars avec la présentation de la 54e Finale des Jeux du Québec dans la Capitale-Nationale. Les Cyclones représentaient la région hôtesse. L’équipe a eu un parcours sans faute jusqu’en finale où elle a dû s’avouer vaincue contre la Rive-Sud, mettant ainsi le grappin sur la médaille d’argent. En demi-finale, c’est d’ailleurs Kéliane Vachon qui a marqué le but qui allait mener son équipe à la rencontre ultime.

Les Cyclones ont ensuite pris part aux Provinciaux, où elles ont encore terminé en deuxième position, leur permettant d’accéder au Championnat canadien qui avait lieu à l’Île-du-Prince-Édouard du 7 au 13 avril. Elles ont finalement perdu 3-2 en prolongation lors de la ronde quart de finale contre les éventuelles championnes et ont terminé au huitième rang sur 19 équipes.

«Lors des Provinciaux, nous avons tellement travaillé fort et nous savions que nous avions notre place, mais ça se joue sur la glace. Puis, le Championnat canadien, c’était comme en rêve. Tu te lèves, tu joues, tu te reposes, tu rejoues, toujours l’adrénaline au fond. C’était une très belle expérience. Je me considère chanceuse d’avoir pu participer à cela», a soutenu Kéliane.

Cette dernière joue à la ringuette depuis maintenant dix ans, dont quatre avec les Cyclones. C’est sa cousine qui lui avait d’abord fait découvrir. «J’adore le fait que ce soit un sport d’équipe et que parfois tu dois jouer de stratégie. Comme il faut faire des passes avant de franchir la ligne bleue, il faut d’autant plus que tu connaisses tes coéquipières pour anticiper ce qu’elles vont faire. Il se crée aussi de belles amitiés.»

L’an prochain, Kéliane espère pouvoir se tailler un poste avec l’équipe Cadette AA. Elle aimerait aussi éventuellement atteindre le niveau Cadette AAA dans quelques années.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des