Le non-respect des signaux des brigadiers est pris au sérieux

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Le non-respect des signaux des brigadiers est pris au sérieux
Les deux événements ont eu lieu devant l’école St-Gabriel à Thetford Mines. (Photo : Courrier Frontenac – Claudia Fortier)

Depuis le début du mois de mai, la Sûreté municipale de Thetford Mines a eu à signifier deux constats d’infraction en lien avec le non-respect des signaux des brigadiers scolaires. Les policiers souhaitent donc rappeler qu’ils continueront d’être présents aux abords des écoles.

Le premier événement est survenu le 2 mai, sur la rue Simoneau près de l’école St-Gabriel. Une enseignante de l’école effectuait la tâche brigadière pour faire traverser les enfants vers 15 h 10. Une conductrice s’est impatientée et a accéléré, passant ainsi à environ un mètre de la brigadière et poursuivant sa route tout en omettant d’effectuer un arrêt obligatoire à environ 50 mètres plus à l’ouest.

Les informations précises fournies par la brigadière ont permis aux policiers de retracer la contrevenante trois jours plus tard, une Thetfordoise âgée de 39 ans. Un constat d’infraction au montant total de 1541 $, assorti de quatre points d’inaptitude, lui a été signifié pour avoir commis une action susceptible de mettre en péril la sécurité des personnes se trouvant sur place.

De plus, les agents ont constaté que cette dame n’était pas détentrice d’un permis de conduire en règle et que le véhicule qu’elle conduisait au moment de l’infraction n’avait pas le droit de circuler en vertu d’une décision rendue par la SAAQ. Deux autres constats d’infraction totalisant 972 $ lui ont été signifiés.

Un événement semblable s’est produit au même endroit, le mardi 14 mai, alors que des élèves de l’école St-Gabriel effectuaient leurs tâches de brigadiers dans une intersection protégée par un feu rouge clignotant et des signaux d’arrêt. Malgré qu’il ait pu effectuer son arrêt initialement prévu, le contrevenant de 75 ans n’aurait pas attendu que le brigadier se soit complètement retiré de la rue et qu’il ait abaissé son panneau d’arrêt avant de recommencer à circuler.

Les éléments très précis fournis par les jeunes brigadiers ont permis aux patrouilleurs de la Sûreté municipale de retrouver le septuagénaire thetfordois le mercredi 15 mai et de lui signifier un constat d’infraction totalisant 313 $, assorti de quatre points d’inaptitude.

Le Service de police accompagne les écoles qui mettent en place des unités de jeunes brigadiers scolaires qui agissent sous la supervision des adultes de l’établissement. Les patrouilleurs effectuent des surveillances dans ces secteurs et des informations préventives quant au respect des règles du code de la sécurité routière en cette matière sont émises chaque année.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des