Une agriculture solidaire et de proximité pour les communautés

Par Frédéric Desjardins
Une agriculture solidaire et de proximité pour les communautés
Un jardin de solidarité doit remettre une partie de sa production à un organisme sans but lucratif. (Photo : L’Éclaireur Progrès - Archives)

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) a annoncé le 13 mai qu’une aide financière de 700 000 $ servira à la création du programme «Jardins de solidarité».

Selon le ministre André Lamontagne, cette initiative mettra en valeur les différentes fonctions d’une agriculture de proximité favorisant la qualité de vie des communautés locales. Elle soutiendra aussi le développement d’expériences de travail ou de bénévolat pour les personnes visées.

Un jardin de solidarité est défini comme une superficie consacrée à la culture de fruits ou légumes. L’objectif premier est de remettre une partie de la production à un organisme sans but lucratif, dont la mission est d’offrir une aide alimentaire à des personnes à faible revenu.

D’autre part, les jardins de solidarité devront permettre l’intégration professionnelle et sociale de personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale.

Ce programme procède par un appel de projets se terminant le 20 août prochain. Pour être recevable, la demande doit être déposée par une entité municipale, un organisme sans but lucratif, une coopérative ou une communauté autochtone

L’aide financière par projet peut atteindre un montant maximal de 100 000 $. Sept à dix projets de jardins de solidarité seront donc soutenus au Québec. Pour connaître les détails complets du programme, visitez le mapaq.gouv.qc.ca/jardinssolidarite.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des