Des projets résidentiel et culturel à l’ancienne église Ste-Marthe

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Des projets résidentiel et culturel à l’ancienne église Ste-Marthe
La maison funéraire a pris possession de l'ancienne église Ste-Marthe et de son presbytère le 31 décembre dernier. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite))

La Maison funéraire Gamache et Nadeau de Thetford Mines a entamé les travaux visant à rénover la partie presbytère de l’ancienne église Ste-Marthe, acquise en octobre dernier, afin d’y aménager quatre espaces à condos. Les unités devraient être complétées d’ici septembre.

Quant à la section avant du bâtiment servant aux cérémonies religieuses, celle-ci demeurera accessible à l’ensemble de la population et dans son intégralité. «Des bonifications seront apportées, dont l’aménagement de salles de bain et des vestiaires, mais tout le reste va demeurer», a mentionné Stéphanie Gamache au Courrier Frontenac.

La directrice générale a confirmé que cet espace sera davantage voué à la culture. «Le projet est toujours en cours d’élaboration. Nous avons des rencontres avec un petit comité pour la programmation et le logo. Nous pourrons y tenir des spectacles de musique ou des événements en art visuel. Dans le mandat que nous allons nous donner, il y aura une place pour la relève. Des fois, les artistes émergents ont moins de chances d’avoir de la visibilité. Ce créneau sera important, tout en ayant aussi des activités de haut calibre», a ajouté Mme Gamache.

Pour cette dernière, il est primordial que l’endroit puisse demeurer vivant et rassembleur. «Comme nous l’avons fait avec le Centre de réception Mont-Granit, il y a cette volonté de laisser les espaces disponible à la communauté, d’autant plus que la partie église est unique en son genre par son architecture, mais aussi par son acoustique et la façon dont tout est disposé. Peu importe où tu es assis, tu vois bien. Cette salle a vraiment un cachet particulier.»

Tous les détails entourant ce projet seront dévoilés d’ici l’automne.

Fin des cérémonies religieuses

Lors de la transaction conclue avec l’assemblée de Fabrique de la paroisse St-Alexandre, la maison funéraire avait offert aux responsables la possibilité de continuer à utiliser le lieu pour la messe du dimanche, et ce, pour une période illimitée.

Ceux-ci ont choisi de ne plus se prévaloir de cette offre puisque la dernière cérémonie religieuse y sera célébrée le dimanche 26 mai. «Si pour une raison ou une autre, les responsables de la paroisse avaient besoin dans les mois à venir d’utiliser à nouveau cet endroit le dimanche pour la messe dominicale, nous nous ferons un plaisir de la rendre disponible sans frais», a tenu à préciser Stéphanie Gamache.

De son côté, le président de l’organisation, Marcel Nadeau, estime qu’il est temps de tourner la page. «Nous ne renions pas l’église Ste-Marthe, mais il faut faire des choix. Nous aurions pu échantillonner cela une fois par mois pendant encore six mois, mais un moment donné il faut prendre le virage. De plus, la plupart des prêtres ont entre 70 et 80 ans. Il y a des fins de semaine où ils ne sont pas disponibles et s’ils sont malades, nous sommes mal pris. Nous voulons mettre nos énergies à une seule place, soit à l’église St-Alphonse.»

Il n’écarte toutefois pas la possibilité de tenir à nouveau des cérémonies à l’ancienne église Ste-Marthe dans des circonstances exceptionnelles, tout en affirmant que cette avenue n’est pas envisagée à long terme. «La maison funéraire a commencé des travaux et tôt ou tard il faudra vider l’endroit de tout ce qui est religieux. Nos bénévoles sont à bout de souffle, alors nous ne voulons pas étirer cela.»

Partager cet article

3
Laisser un Commentaire

avatar
2
1
0
 
3
Clément RoseberryAline LessardMartine Rouleau
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Martine Rouleau
Invité
Martine Rouleau

Félicitations pour l’initiative et la concrétisation du projet en vue de la conservation de l’église Sainte-Marthe.. Ce bâtiment doté d’une architecture unique et magnifique en a toujours fasciné plus d’un . L’idée seule que cette église puisse être laissée à l’abandon avait quelque chose de navrant. Enfin, pour ce qui est de l’aspect spectacles et expositions d’oeuvres d’art ce sera indéniablement magique. Le stationnement, quant à lui, peut accueillir un assez grand nombre de voitures ce qui est souvent problématique au centre-ville, à La Maison de la culture, par exemple. Il semble que nous y gagnerons tous quelque chose au… Read more »

Aline Lessard
Invité
Aline Lessard

C’est épouvantable ce qui arrive à ce lieu de culte qui a coûté si cher à tous les paroissiens

Clément Roseberry
Invité
Clément Roseberry

C’est du passé Aline