Les Filons hockey doivent se trouver un nouvel entraîneur

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Les Filons hockey doivent se trouver un nouvel entraîneur
Nicolas Boucher a remis sa démission après deux saisons à la barre des Filons hockey. (Photo : gracieuseté – Claude Mainville)

Le Cégep de Thetford a annoncé que l’entraîneur-chef des Filons hockey depuis les deux dernières saisons, Nicolas Boucher, avait remis sa démission, mardi soir.

Ce dernier souhaite concentrer ses énergies sur sa famille et continuer à s’impliquer dans le hockey, mais de manière différente. Cette décision n’a pas surpris le coordonnateur du développement des programmes sportifs des Filons, Stephen Cabana, puisque Nicolas Boucher avait déjà abordé cette possibilité.

«Il avait amorcé une réflexion personnelle il y a quelques mois. Il a de jeunes enfants et ce n’est pas toujours facile de concilier le travail d’entraîneur et la famille. Nous respectons sa décision et nous nous attendons à le revoir dans le monde du hockey, mais différemment et dans un contexte qui va mieux aller avec sa réalité», a affirmé M. Cabana en entretien avec le Courrier Frontenac.

Le travail afin de trouver son remplaçant s’est amorcé dès que le pilote a fait part de sa décision. Sans nommer de noms, le coordonnateur a confirmé que le Cégep avait déjà des candidats dans sa mire. «Nous faisons aussi un appel de candidatures. Nous ne souhaitions pas le départ de Nicolas, mais nous allons pouvoir virer cela en opportunité, nous en sommes convaincus.»
Selon Stephen Cabana, le programme de hockey des Filons a beaucoup progressé lors du passage de l’entraîneur victoriavillois. «Le virage était déjà amorcé avant lui, mais il est venu ajouter une couche de sérieux, de combativité et de rigueur», a-t-il dit.

Afin de le remplacer, les dirigeants thetfordois visent à embaucher une personne possédant une expérience intéressante dans des niveaux supérieurs. «L’un des défis, c’est d’offrir un environnement aux joueurs qui n’est pas terminal. Plusieurs de ceux qui arrivent au collégial le font après avoir été coupés dans le junior majeur. Ce que nous voulons, c’est leur faire comprendre qu’il y a des opportunités après leur passage. Elles peuvent se retrouver dans le Junior A quelque part au Canada, dans la NCAA ou même dans un retour au junior majeur. Sachant cela, ça nous prend un entraîneur ayant l’expérience de ces milieux. C’est ce que nous avons fait au football avec Kevin Mackey et au basketball avec Jacques Paiement Jr. Il n’y a aucune raison pour laquelle nous ne viserions pas aussi haut au hockey», a indiqué Stephen Cabana.

Sous la gouverne de Nicolas Boucher, les Filons hockey ont connu en 2017-2018 leur meilleure saison depuis leur entrée dans la ligue collégiale en 2012 avec une fiche de 24 victoires, 8 défaites en temps régulier et 4 défaites en supplémentaire ou en fusillade. La saison 2018-2019 était une année de reconstruction pour le programme en raison de l’arrivée de 17 recrues. L’équipe a présenté une fiche de 18 victoires, 14 défaites en temps régulier et 4 défaites en supplémentaire ou en fusillade.

Partager cet article

2
Laisser un Commentaire

avatar
2
0
0
 
0
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] À lire : Les Filons hockey doivent se trouver un nouvel entraîneur […]

trackback

[…] À lire : Les Filons hockey doivent se trouver un nouvel entraîneur […]