Le nombre d’accidents en baisse à Thetford

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Le nombre d’accidents en baisse à Thetford
L'inspecteur-chef Michel Dodier, le maire Marc-Alexandre Brousseau, le directeur Pierre Mathieu et le conseiller Yvan Corriveau (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le nombre d’accidents de la circulation survenus sur le territoire de la Sûreté municipale de Thetford (SM) a connu une baisse de 23 % en 2018 pour se situer à 466, comparativement à 597 l’année précédente.

Lors de la présentation de son rapport annuel, jeudi matin, le directeur Pierre Mathieu a mentionné qu’une nouvelle structure de gestion est à l’origine de modifications qui ont probablement contribué à ce bilan. «Le temps de patrouille a été augmenté aux endroits accidentogènes ciblés, c’est-à-dire aux intersections avec feux de circulation et aux arrêts obligatoires. C’est ce que nous voulons continuer de faire au cours des prochaines années.»

En ce qui a trait aux interventions en matière de santé mentale, la hausse s’est poursuivie. Il y en a eu 196 en 2016, 225 en 2017 et 235 en 2018. «Beaucoup de phénomènes amènent des problèmes, dont le rythme de vie et la consommation de drogues de plus en plus dures pour le système humain. Nous regardons pour que nos patrouilleurs reçoivent des formations plus précises afin d’éviter d’envenimer les situations lorsqu’ils interviennent», a ajouté M. Mathieu.

Les plaintes pour violence conjugale ont aussi grimpé dans la dernière année. La SM a ouvert 155 dossiers en 2018, comparativement à 146 en 2017, 123 en 2016 et 81 en 2015. Le directeur Mathieu a tenu à préciser que son organisation est très stricte lorsqu’il s’agit de ce genre de situation. «Nos patrouilleurs font un rapport complet et vont souvent restreindre les contacts pour éviter qu’un cas de violence conjugale puisse devenir plus grave. Lorsque nous n’intervenons pas de la bonne façon, une voie de fait peut devenir une voie de fait grave et même un meurtre. C’est pour cela que nous sommes très proactifs.»

Taux de solution des crimes

Les événements criminels sur le territoire de la Sûreté municipale ont diminué de 2 % pour se situer à 1402 crimes déclarés, alors que ce nombre a atteint 1427 en 2017. Le taux de solution s’est élevé à 73 %, tandis qu’il était à 72 % l’an dernier et à 65 % en 2016 et en 2015. «Nous voyons qu’il y a eu un travail de fait de la part de nos patrouilleurs sur la route qui vont procéder à des arrestations et creuser les situations. Ils pourraient intervenir pour un vol dans un véhicule et ne pas se soucier de voir si la personne en a commis d’autres. Ils travaillent de concert avec l’équipe d’enquêteurs afin d’obtenir un taux de solution de ce type-là», a renchéri Pierre Mathieu.

Pour sa part, l’inspecteur-chef Michel Dodier a tenu à rappeler l’importance pour les citoyens de déclarer au Service de police les crimes qui surviennent sur le territoire afin d’augmenter les chances d’attraper les suspects.

Relations communautaires et affaires publiques

Près de 2160 personnes de toutes les générations ont été rencontrées à l’occasion de diverses opérations de prévention en 2018. Plus d’une vingtaine de sujets ont été abordés, notamment la sécurité à vélo, la cybercriminalité, l’alcool et les drogues au volant, la fraude, la monnaie contrefaite, la Loi sur le cannabis et plus encore.

Le programme Partenaire de votre quotidien demeure toujours actif et deux nouveaux volets verront bientôt le jour pour mieux accompagner les travailleurs étrangers et améliorer la sécurité des biens résidentiels.

Quelques chiffres en 2018

  • 5795 constats d’infraction, dont 2564 pour excès de vitesse (152 en zones scolaires), 445 pour avoir omis de faire un arrêt obligatoire, 158 pour le non-port de la ceinture de sécurité et 1512 pour ne pas avoir respecté les règlements municipaux
  • 235 interventions en santé mentale
  • 2565 ouvertures de dossiers opérationnels
  • 490 plaintes pour voies de fait, menaces et harcèlement
  • 130 dossiers de vols de moins de 5000 $
  • 80 interventions en matière de capacités affaiblies
  • 1415,5 grammes de cannabis, 118,5 grammes de cocaïne et 903 comprimés de méthamphétamine saisis
  • 1055 élèves de niveau primaire rencontrés
  • 700 heures en gestion d’événements et contrôle de la circulation
Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des