Nicolas Boucher dans le Junior AAA

Par Matthew Vachon
Nicolas Boucher dans le Junior AAA
Nicolas Boucher (Photo : gracieuseté)

Entraîneur-chef des Filons du Cégep de Thetford au cours des deux dernières saisons, le Victoriavillois Nicolas Boucher a pris la décision de ne pas exercer son année d’option et de remettre sa démission auprès de l’établissement thetfordois.

Questionné à savoir les raisons qui l’avaient poussé à remettre cette lettre de démission, Boucher est demeuré plutôt vague. «L’organisation et moi n’étions possiblement plus rendus au même endroit. J’ai donc préféré prendre un autre chemin. Il n’en demeure pas moins que j’ai connu des gens qui m’ont donné confiance là-bas», a fait valoir Boucher.

Il a ainsi préféré axer sur le positif que lui a apporté son séjour de deux ans avec les Filons. «J’ai connu deux belles années, car nos résultats ont été assez incroyables en compagnie de Stéphane Fiset. Il a fait un travail incroyable. Simon Larouche, mon recruteur, qui m’a aidé à amener 17 nouveaux joueurs. Nous avons terminé au 5e rang sur 12 équipes malgré que nous alignions la formation la plus jeune du circuit. L’organisation est laissée entre de bonnes mains. Les Filons devraient connaître une superbe année l’an prochain. J’ai également beaucoup appris grâce à Alain Rajotte, tant sur l’aspect humain que celui d’entraîneur. C’est un vrai. Avec Alain et Stéphane, j’étais entre deux très bons humains», a louangé l’ancien directeur des sports au Collège Clarétain.

Nouveau défi

Boucher se tourne maintenant vers un nouveau défi en tant qu’entraîneur-chef des Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ).

À moyen terme, il a confié qu’il souhaite devenir entraîneur-chef dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). «Je suis encore passionné par le hockey, je veux gravir les échelons. Cependant, je veux être plus patient. Auparavant, je voulais aller rapidement, mais là, ma famille, dont mes petits garçons (4 ans et 1 an), s’avère ma priorité. Je veux les voir grandir avec ma femme. Je veux m’assurer d’ancrer les choses correctement. Quand ils seront un petit peu plus vieux, je vais aspirer à faire le saut dans le junior majeur. C’est mon objectif majeur, mais à moyen terme», a fait valoir l’homme de hockey qui aura bientôt 32 ans.

À lire : Les Filons hockey doivent se trouver un nouvel entraîneur

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des