«La Grande Quête» de l’église Ste-Luce

«La Grande Quête» de l’église Ste-Luce
L’église Ste-Luce a été construite en 1925 après qu’un incendie ait détruit la première. (Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

Une campagne de levée de fonds afin de restaurer l’église Ste-Luce à Disraeli s’est mise en branle lors d’une rencontre d’information ayant eu lieu le mardi 11 juin et à laquelle environ 164 personnes ont assisté. L’objectif de «La Grande Quête» est d’amasser la somme de 2,5 millions $.

«Comme l’église est classée B, Patrimoine religieux du Québec offre une subvention à hauteur de 70 %, donc nous avons 30 % à obtenir dans la communauté. Aujourd’hui, ce que nous voulions, c’était de lui souligner que nous avons besoin d’elle pour amasser 750 000 $. Nous avons basé cela sur une période de cinq ans», a indiqué le directeur de la campagne Dave Morin.

Ce dernier était fier de mentionner qu’il y avait déjà 375 000 $ d’engagés pour les cinq prochaines années. La moitié de la levée de fonds est donc complétée. «Pour réussir une campagne, mon expérience me dit qu’il faut commencer avec un bon montant, donc au cours des derniers mois, nous avons travaillé fort à aller rencontrer des personnes que nous savions qu’elles allaient probablement être favorables à notre cause.»

Lors de la soirée du 11 juin, Desjardins a en effet confirmé avoir consenti un montant de 100 000 $. Les Municipalités de Saint-Jacques-le-Majeur, la Paroisse de Disraeli et Ste-Praxède ont aussi annoncé qu’elles injecteraient de l’argent. M. Morin dit qu’il devrait avoir des nouvelles de la Ville de Disraeli en ce sens au cours des prochaines semaines.

La population et les entreprises de ces quatre municipalités recevront par la poste la brochure explicative de la campagne, ainsi que le formulaire de don. Celui-ci est également disponible sur le Web au www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/la-fabrique-de-la-paroisse-de-ste-luce. Vous pouvez aussi visiter la page Facebook de La Grande Quête Donne-Don Église Ste-Luce de Disraeli.

Un bâtiment patrimonial

L’église Ste-Luce fait partie de la paroisse St-André-Bessette depuis le regroupement en 2015 des sept communautés de Disraeli, St-Julien, St-Fortunat, Ham-Nord, Notre-Dame-de-Ham, Stratford et Beaulac-Garthby. La moitié des paroissiens, soit 4000 personnes, résident près de cette église à Disraeli (Ville), Disraeli (Paroisse), Saint-Jacques-le-Majeur et Ste-Praxède.

Selon les analyses qui ont été effectuées dans les derniers mois, la structure du bâtiment est encore très solide, mais c’est plutôt l’enveloppe qui se détériore. De plus, en 2025, ce sera le 100e anniversaire de construction de l’église. La précédente avait été détruite par les flammes en 1924. Les gens impliqués dans la campagne souhaitent donc lui permettre de poursuivre son histoire.

«Les gens de Disraeli et de la région se sont levés pour reconstruire une deuxième église, celle que nous sommes invités à restaurer aujourd’hui. Joignons notre coup de cœur à celui donné il y a 100 ans.» – Prêtre-curé Bernard Rouleau

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle Hughes Vaillancourt, président-directeur général de Nutech, a accepté la présidence d’honneur. «Mon attachement est sincère et profond envers Disraeli et surtout envers ceux et celles qui y habitent. Il est très important de protéger notre patrimoine bâti et l’église Ste-Luce est probablement, du moins selon moi, le plus prestigieux bâtiment historique à Disraeli. Aujourd’hui, il est de notre responsabilité de le restaurer pour permettre aux générations futures d’avoir un lien avec leurs racines, tout comme c’est le cas pour nous en 2019», a-t-il affirmé.

La volonté des gens impliqués est aussi que le bâtiment évolue en tenant compte des besoins de la communauté pour que celui-ci continue à être un lieu de rassemblement. Pour ce faire, il est donc nécessaire selon eux de le restaurer.

Les organismes et citoyens invités à participer

Quelques activités de levée de fonds sont déjà prévues au cours des prochains mois. En novembre, l’Harmonie de Disraeli offrira un concert. Une vente de pâtés par la pastorale aura lieu le même mois. Au printemps, un spectacle gospel est prévu. Tous les profits iront pour la restauration de l’église.

«Nous invitons tous ceux désirant organiser des événements pour La Grande Quête à le faire. Pour plus de renseignements, ils peuvent contacter le membre du cabinet de campagne, Julien Cazes», a conclu Dave Morin.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des