Six de suite pour les Blue Sox

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Six de suite pour les Blue Sox
Stéphane Pouliot (Photo : Photo gracieuseté - Nathalie Miclette/LBMQ)

Les Blue Sox de Thetford ont prolongé à six leur série de victoires consécutives quand ils ont défait les Expos de Sherbrooke par la marque de 8-1 lundi et ont ainsi pris l’exclusivité du premier rang du classement devant le Cactus de Victoriaville qui a cependant disputé un match de moins.

Le pointage n’indique pas vraiment l’allure de la rencontre puisque les Sox ont inscrit six de leurs huit points lors de leurs deux derniers tours au bâton.

Ce qu’il est important de souligner, c’est qu’après cinq manches, Jonathan Paquet était sur un match sans point, ni coup sûr. «J’y pensais, mais il ne fallait pas en parler. J’essayais juste de garder le momentum de la partie qui avance. Il n’y avait pas de gros retraits sur trois prises. C’était plus de faire frapper pour que les joueurs puissent jouer.»

Le premier coup sûr accordé en a été un solide puisqu’il a résulté au circuit de Maxime Désy-Péloquin, le premier frappeur des visiteurs en début de sixième. «Je sentais que je commençais à manquer un peu d’énergie en fin de partie. Je n’étais pas tout à fait réchauffé, donc j’y allais seulement avec des balles rapides et il en a profité. Je lui lève mon chapeau. C’était un méchant beau coup de bâton», a indiqué celui qui a remporté un second gain en trois décisions.

Cette sixième manche a donné des sueurs froides aux partisans quand les Expos ont rempli les sentiers avec un retrait et un retard de seulement trois points. Jérôme Duchesneau est venu sauver les meubles en étant à l’origine d’une balle à double jeu. «Jérôme a fait un gros jeu. Il avait eu un mauvais bond en début de match et j’ai vu que ça l’avait frustré un peu. Il m’a donné une bonne défensive sur ce jeu», a avoué Jonathan Paquet.

Pour sa part, l’entraîneur Dominic Bolduc n’était pas trop inquiet de voir les Expos revenir dans la partie. «Passé le cinquième frappeur, leur alignement a moins de gros cogneurs. On avait un coup de bâton un peu trop serré à mon goût, mais offensivement, on a fait le travail et même avec deux retraits en cinquième, on a frappé trois doubles pour faire deux points. Ce ne sont pas des points qu’on a été obligés de travailler. C’est arrivé avec de bons coups de bâton.»

Les jeunes se démarquent

Dominic Bolduc a encensé ses jeunes frappeurs qui lui en donnent pour son argent depuis quelques parties, dont Samuel Pearson, auteur de trois coups sûrs en quatre présences à la plaque. «Il frappe super présentement. Samy Martel également, même si ç’a moins bien été aujourd’hui (lundi), mais il a de bons élans, il ne se bat pas avec le lancer et il frappe au champ opposé.»

Il a aussi eu de bons mots pour François Tanguay «Il y en a qui me disent qu’ils ne comprennent pas pourquoi il occupe le quatrième rang des frappeurs dans l’alignement. Je comprends leur point du fait qu’il manque des gars et que normalement ça ne devrait pas être son rang dans l’alignement, mais je leur réponds qu’il y a des joueurs qui sont meilleurs dans le senior que dans le junior et je pense que François est un ce ceux -là.»
Tanguay a frappé son premier circuit dimanche et il a terminé le week-end avec deux coups sûrs en cinq présences et trois points produits.

Mauvais état du terrain

L’entraîneur s’est plaint de la mauvaise qualité du terrain pour le match de lundi. C’est à la suite d’une erreur de Jérôme Duchesneau en première manche sur un jeu qui semblait à la base facile que Dominic Bolduc a formulé sa critique. «Souvent, nos joueurs d’arrêt-court ont de la misère, mais le terrain n’est pas évident pour ne pas dire pas beau.»

Il a noté les lignes de délimitation qui n’étaient pas adéquates. «C’est une farce. Je comprends pour une ligue de balle molle, mais il me semble que la Ville devrait faire un petit effort pour bien faire ça ici. On a un beau terrain. Il faudrait juste faire le travail pour bien l’entretenir. C’est ça qui est dommage.»

Victoire contre le Big Bill

Dimanche face au Big Bill de Coaticook, les Blue Sox ont inscrit des points dans chacun de leurs six tours au bâton et ils l’ont emporté 10-2 avec une attaque de onze coups sûrs. «Les jeunes commencent à frapper la balle, c’est bon signe», a souligné l’entraîneur.

Dans cette cinquième victoire consécutive, les Sox ont marqué la moitié de leurs points à la quatrième, dont trois ont été le résultat du premier circuit du receveur Samy Martel. «Ce n’était pas un coup à 500 pieds du marbre, mais son double à sa présence suivante c’était une plus belle frappe. Ce n’est pas un joueur reconnu pour son coup de bâton, mais s’il frappe bien comme ça, c’est une bonne nouvelle», a mentionné Dominic Bolduc concernant son jeune receveur qui a ajouté un simple à sa production en quatre présences et qui a fait produire quatre points au total.

Choix de quatrième ronde au dernier repêchage Sami Martel apporte de la profondeur au poste de receveur. «Les lanceurs l’aiment comme receveur, donc c’était suffisant pour moi pour le repêcher. De plus, c’est difficile à trouver et il y en avait un de disponible qui voulait venir jouer. Ça nous en prenait un pour assurer la relève. On sait qu’Emmanuel (Turcotte) en est peut-être à sa dernière année, mais il fait le travail et Jimmy (Montambault) est, à mes yeux, l’un des meilleurs de la ligue défensivement. Il n’y a pas beaucoup de clubs qui ont autant de profondeur.»

Au monticule, Michel Simard a une fois de plus démontré pourquoi il loge parmi les meilleurs de sa profession en connaissant et autre bon match malgré son nombre élevé de lancers. «Ce sont les trois buts sur balles qui ont fait que le nombre de lancers est un peu élevé, surtout que ce sont des buts sur balles presque tous sur des comptes complets. Mais en dehors de ça, les jeunes ont bien frappé et je suis très heureux», d’affirmer l’artilleur qui a remporté un troisième match en quatre décisions.

Les deux points accordés n’ont pas été mérités à sa fiche et il a retiré sept frappeurs au bâton portant son total à 35 pour la saison.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des