Déjeuner-causerie pour la remise en service du chemin de fer

Communiqué
Déjeuner-causerie pour la remise en service du chemin de fer
Cet événement était organisé par la Chambre de commerce et d’industrie de Thetford Mines, en collaboration avec la Société de développement économique de la région de Thetford (SDE). (Photo : gracieuseté)

Les gens d’affaires de la région de Thetford se sont récemment réunis lors d’un déjeuner-causerie afin de discuter de la remise en service de la ligne ferroviaire reliant Vallée-Jonction et Thetford Mines.

Cet événement était organisé par la Chambre de commerce et d’industrie de Thetford Mines, en collaboration avec la Société de développement économique de la région de Thetford (SDE).
Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac, Luc Provençal, député de Beauce-Nord, François Jacques, député de Mégantic, Paul Vachon, préfet de la MRC des Appalaches, et Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines, étaient notamment présents lors de cette rencontre.

«Je considère que la collaboration de tous les intervenants du milieu est importante dans ce dossier pour réaliser ce projet ambitieux. La ligne de chemin de fer permettra aux entreprises de la région de se développer davantage et tout cela cadre très bien avec mon projet de zone d’innovation», a déclaré Isabelle Lecours.

Du côté du député de Beauce-Nord, ce dernier est d’avis qu’en cette période où la pénurie de main-d’œuvre affecte également l’industrie du camionnage, la remise en service de cette ligne sera plus que bénéfique pour les entreprises situées dans ce corridor.

«Sans compter que ce sera un effort supplémentaire de notre part à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et permettra une longévité accrue de nos routes», a mentionné Luc Provençal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Éric Leclerc
Éric Leclerc
1 année

Un autre « déjeuner causerie » parmi tant d’autres, qui n’aboutira à RIEN! Ce qu’il nous faut c’est une autre visite du premier ministre, François Legault, et son ministre le plus influent, le ministre des Transports, pour constater ce qui se passe réellement – soit la construction d’une autoroute pour nous relier à l’autoroute 20 – tel que nous la réclamions au début des années 80, la région est ISOLÉE de tous les grands centres de décisions économiques, madame Lecours, un simple courriel ou coup de fil à votre chef, et c’est réglé. Ça fait près de 40 ans que nous attendons la coupe du ruban… il est temps d’agir!

trackback

[…] Déjeuner-causerie pour la remise en service du chemin de fer […]