Un quatrième Thetford à Cheval couronné de succès

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Un quatrième Thetford à Cheval couronné de succès
Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite) (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite))

Le festival Thetford à Cheval a une fois de plus attiré son lot de visiteurs sur l’ancien terrain de l’expo agricole, la fin de semaine dernière.

Un gymkhana professionnel, des compétitions équestres, une randonnée, des courses de moutons, une tire de chevaux, des activités familiales et des spectacles étaient notamment au menu. Cette quatrième édition a aussi permis de couronner la cowgirl Nancy Landry.

La présidente du comité organisateur, Magali Thivierge, s’est dite satisfaite du déroulement de l’événement. «Il y a eu beaucoup de monde. La température était en notre faveur, même s’il y a eu un peu de pluie samedi matin. Nous avons accueilli des participants de plusieurs endroits, dont St-Jean-sur-Richelieu, Ste-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Rimouski et St-Tite.»

Une embûche de taille

Lors de la cérémonie protocolaire, samedi soir, il a été question de la relocalisation du festival puisque le terrain où se déroulent les activités a été vendu dans les dernières semaines.

«Il va falloir nous réunir afin de savoir ce que nous ferons. Nous rencontrons des embûches. Nous voulons que ça continue et que le festival demeure gratuit. Nous allons nous démener et peut-être nous associer à d’autres événements. Je pense entre autres au Festival des campeurs d’Adstock», a déclaré la présidente devant la foule.

En entrevue, cette dernière a admis que l’annonce de la vente du terrain a été déchirante pour son organisation. «J’aurais aimé que l’on puisse continuer ici parce que Thetford à Cheval grossit de plus en plus. Le site est idéal, d’autant plus qu’il est au centre de la ville. En même temps, c’est dommage parce que nous perdons un peu d’histoire et de patrimoine. J’aurais bien aimé pouvoir l’acheter, mais le prix était exorbitant et le comité n’aurait pas été capable de se le permettre.»

Magali Thivierge est d’avis qu’un événement comme Thetford à Cheval doit demeurer. «Le tourisme équestre est de plus en plus en vogue. Les gens cherchent des endroits pour faire des randonnées, se loger et partir pour un “trip” à cheval. Notre promenade sur le site de l’ancienne mine offre un paysage qu’on ne voit nulle part ailleurs. C’est quelque chose qui attire des gens ici.»

Le maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau, a d’ailleurs affirmé lors de son allocution qu’il était important que l’événement puisse continuer à se tenir et que la Ville lui apporterait son support.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des