Une expérience professionnelle enrichissante pour Annie Rodrigue

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Une expérience professionnelle enrichissante pour Annie Rodrigue
L'artiste a profité de son voyage pour apporter de nouvelles toiles à la galerie qui la représente en Italie. (Photo : Gracieuseté)

L’artiste-peintre Annie Rodrigue d’East Broughton a eu la chance de s’envoler pour l’Italie afin de participer à titre de juge au «III Biennale Internazionale d’Arte Contemporanea della Versilia» qui se tenait du 20 au 30 juin dans la région de Lucca en Toscane. L’artiste Audrey Jacques de Tring-Jonction était également du voyage.

«Quand je suis arrivée, je pensais que nous serions trois ou quatre membres du jury, mais finalement, c’était à moi que revenait la tâche de déterminer l’œuvre gagnante. Audrey était à mes côtés pour délibérer. Ça m’a surprise. C’était un peu plus stressant que ce dont je m’étais imaginée», a-t-elle raconté au Courrier Frontenac.

Au total, 44 artistes internationaux présentaient deux de leurs œuvres dans le cadre de cet événement. Annie Rodrigue a admis que le rôle qui lui a été confié n’a pas été facile. «Il y avait de la photo, de la sculpture, ainsi que de la peinte abstraite et réaliste. Je devais nommer un ou une gagnante, mais aussi quatre mentions spéciales.»

L’artiste originaire d’East Broughton a eu un coup de cœur pour l’œuvre de Clara Quaresima se trouvant au haut de l’image. (Gracieuseté)

Celle qui a principalement retenu son attention a été produite par l’artiste Clara Quaresima et représente le visage d’une femme. «Sa technique était parfaite et sa toile originale. Il y avait beaucoup de grattage à l’intérieur et de gros amas de peinture. Sa composition était aussi très intéressante par le choix des couleurs», a expliqué Annie Rodrigue.

Cette dernière dit avoir adoré son expérience. «Honnêtement, jamais je ne me serais attendue à faire cela une fois dans ma vie. C’est une chance et très plaisant pour ma carrière, d’autant plus que j’ai eu l’occasion d’apporter en personne de nouvelles toiles à la galerie qui me représente là-bas. Normalement, je les envoie par Purolator. J’ai pu voir la directrice les développer et j’y suis retournée le lendemain alors qu’elles étaient installées pour prendre des photos. On m’a de plus annoncé que deux de celles-ci seraient exposées au Carrousel du Louvre à Paris en octobre. Ce sont de beaux moments.»

Notons enfin que de nouvelles toiles ont été envoyées à la firme ArtPic 2000 qui la représente à Hollywood. Il est fort à parier qu’elles se retrouveront prochainement dans de nouveaux films, séries télé ou publicités.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des